• La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

4G et santé

Y a-t-il des risques? 

3G 4GFaut-il craindre un impact négatif sur la santé des réseaux de téléphonie mobile de 4è génération (la 4G)?

Le Conseil Supérieur de la Santé a pris position. Autant que possible...

Ce n'est pas la première fois que le Conseil supérieur de la Santé s'interroge à propos des effets sur la santé de l'exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquence (CEM RF). Mais le développement de la 4G valait d'y revenir. Y compris pour rappeler - comme dans l'avis qui vient d'être publié- que le principe de précaution déjà préconisé auparavant pour les CEM RF s'appliquait toujours. Ni plus ni moins.

4G: toujours plus vite

Actuellement, tout est mis en place pour permettre la communication via les réseaux de téléphonie mobile de la 4G : à partir de Smartphones, mais aussi des ordinateurs portables et des tablettes, ils permettent de rendre la navigation sur Internet plus rapide et plus facile encore.

Autorités, entreprises de communication et fabricants de matériels électroniques font pression pour installer ces réseaux 4G. On parle d'un doublement, tous les deux ans, de l'usage du système de communication sans fil.
Néanmoins, cette mise en place soulève de légitimes questions. Ainsi, des comités d'habitants se mobilisent pour refuser l'installation de nouvelles antennes (lire par exemple "Etterbeek. Des habitants disent  "9xNON" à l'implantation d'antennes GSM").
La technologie 4 G ne risque-t-elle pas d'être la source d'une "pollution électromagnétique " néfaste ? La question est d'autant plus pertinente qu'à l'exposition environnementale due aux CEM RF (par exemple en raison de leurs antennes) s'ajoute une utilisation personnelle qui va croissante et devrait progresser encore, estiment les auteurs du rapport.

4G: des études qui en disent long. Ou pas…

Le CSS a donné son premier avis concernant l'impact des ondes sur la santé en 2000. Depuis lors, plus de 13.000 articles scientifiques ont été publiés sur ce thème.
Les connaissances ont donc forcément augmenté sur ce thème, qui soulève trois préoccupations principales.

  • La première concerne le risque de voir les CEM RF favoriser ou augmenter le cancer.
  • La deuxième porte sur l'hypersensibilité aux rayonnements de la radiofréquence.
  • Et la dernière s'inquiète d'une éventuelle influence sur le développement de l'enfant.

Après l'examen des nouvelles études, les experts belges estiment qu'il n'y a pas d'arguments prépondérants sur un plan scientifique concernant l'influence néfaste sur la santé des champs électromagnétiques de radiofréquence des systèmes de communication sans fil.
Néanmoins, les incertitudes présentes lors des avis précédents n'ont pas été balayées. Elles rendent difficile l'interprétation des résultats, en particulier en ce qui concerne des influences à long terme.

4G: appliquer le principe de précaution

Les experts en déduisent qu'ils ne peuvent toujours pas répondre par un oui ou par un non équivoque à la question de la nocivité éventuelle des ondes.

Et ils ont décidé de réitérer leurs recommandations, déjà données lors d'avis précédents : elles s'appuient sur le principe de précaution, seul moyen de prévenir - sans les exclure complètement- des dommages de santé.

Une fois encore, c'est vis-à-vis des enfants que ces conseils devraient être appliqués avec le plus de rigueur.

Dans cet avis, le CSS ouvre également un autre débat concernant Internet et l'intercommunication. Leur essor est en effet à la source d'autres schémas sociaux et de modifications de comportements. L'occasion de rappeler, entre autres, que les phénomènes d'addiction, de cyber-harcèlement, ou d'expositions indésirables à certaines images (parfois involontairement) menacent, aussi, les utilisateurs. Enfants compris (ou surtout)...

Bon à savoir: pour plus d'information, vous pouvez télécharger le guide "Les champs électromagnétiques et la santé", publié par le SPF Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement.

Photo © Dmitry Dedyukhin - Fotolia.com & © concept w - Fotolia.com

Mis en ligne le 20/01/2015

Références
- 4G: surfer plus vite? Quels en sont les risques? Site du Conseil Supérieur de la Santé. 
- Téléphonie mobile et santé; avec en point d'attention la 4G. Avis du Conseil Supérieur de la Santé n° 8927. 

 

Consultez également toutes nos actualités :