• Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin

Alcool: des vidéos pour en parler

Un patient et un médecin se rencontrent…

alcoolconvivialitéLa Société Scientifique de Médecine Générale a réalisé cinq vidéos mettant en scène des consultations "classiques" autour de questions relatives à la consommation de boissons alcoolisées.

Pourquoi avoir choisi cette formule? 

Parler d'alcool reste souvent un tabou. 
D'abord, parce que l'usage de ce produit est extrèmement banalisé dans notre société.
Une simple information sur les "seuils" (quantités) de consommation considérés comme à moindre risque pour la santé est déjà bien utile pour la majorité d'entre nous.

Car verre après verre, bière après bière, sans nous en rendre compte, nous pouvons dépasser facilement les normes recommandées par l'Organisation Mondiale de la Santé

La banalisation de la consommation de boissons alcoolisées est d'ailleurs un des éléments qui explique le phénomène de "déni" chez de nombreuses personnes consommant trop: elles ne voient pas le problème, elles "oublient" ou nient les conséquences de leur consommation excessive d'alcool sur leur vie sociale, professionnelle ou leur santé. 

On peut hésiter à parler d'alcool à son médecin. C'est parfois difficile parce qu'on est mal à l'aise de suggérer que l'on pourrait avoir un penchant pour l'alcool. L'échange est pourtant essentiel pour pouvoir mieux prendre conscience de la place que cette drogue a pris dans notre vie. 

Un patient et un médecin se rencontrent...

Ils échangent autour de situations liées à la consommation de boissons alcoolisées. Les vidéos sont la démonstration que parler de sa consommation d'alcool ou de celle de son conjoint, c'est possible!  Et que cela peut aider à y voir plus clair.

Les cinq vidéos:

  • On hésite parfois à parler d'alcool avec son médecin. Pourtant, ce n'est pas si compliqué! Démonstration...
    Voir la vidéo.
  • Cette consultation médicale illustre un comportement que beaucoup d'entre nous adoptent... Autant le savoir!
    Voir la vidéo.
  • Votre partenaire dans la vie boit trop? Cela vaut la peine d'en parler avec votre médecin! Démonstration...
    Voir la vidéo.
  • Vous buvez pas mal d'alcool? Arrêter brutalement peut entraîlner un syndrome de sevrage. Quels en sont les signes et comment l'éviter? Un médecin vous dit tout...
    Voir la vidéo.
  • Boire moins ou s'abstenir (consommation zéro)? Une discussion avec son médecin peut éclairer le choix. Démonstration... 
    Voir la vidéo.

Rappel: les balises de l'OMS pour une consommation à moindre risque

• Consommations régulières
- Femmes : pas plus de 2 unités d'alcool en moyenne par jour (moins de 14/semaine)
- Hommes : pas plus de 3 unités d'alcool en moyenne par jour (moins de 21/semaine)
- Au moins un jour par semaine sans boisson alcoolisée.

• Consommations occasionnelles
- Pas plus de 4 unités d'alcool en une seule occasion.

Pour éliminer un verre d'alcool du sang (alcoolémie à zéro), il faut compter en moyenne 1h30.

Rappel: les unités d'alcool

Les quantités d'alcool bues sont mesurées en grammes d'alcool. Pour simplifier les mesures, on peut aussi les évaluer en "verre standard" ou unité d'alcool.
Un verre standard est le contenant généralement utilisé dans les bars, cafés, etc.
Un verre standard contient 1 unité d'alcool, soit ± 10 g d’alcool.
Ainsi, 1 verre de vin (10 cl à 12°) = 1 verre de bière (25 cl à 5°) = 1 flute de mousseux (10 cl à 12°) = 1 verre d'apéritif (7 cl à 18°) = 3 cl de Whisky à 40° = 2,5 cl de Pastis à 45°.

Photos © boule1301 & candy box images - fotolia.com

Mis en ligne le 12/12/2016

 

Consultez également toutes nos actualités :