• Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Allaiter son bébé

A l'occasion de la journée mondiale de l'allaitement, rappelons que ce dernier est bon pour l'enfant et la mère…

allaiterDans un article publié en 2016 dans le Lancet, les auteurs soulignent que, dans les pays à revenu faible ou moyen, seuls 37% des bébés de moins de 6 mois sont nourris de façon exclusive au sein alors que l’intérêt de cette pratique est évident pour des raisons de santé publique. Et ils relèvent que, dans les pays riches, l’allaitement au sein est encore moins généralisé et dure moins longtemps.

Selon l'analyse des auteurs, les études montrent une protection contre la malocclusion, contre les infections dans l’enfance, une tendance à l'augmentation de l’intelligence et probablement des réductions du risque d’excès pondéral et de diabète. Elles n’ont par contre pas mis en évidence de rapport avec les allergies (contrairement aux conclusions d’autres scientifiques), l’asthme, la pression artérielle ou les taux de cholestérol.
Pour la femme qui donne le sein, ils constatent une protection contre le cancer du sein, peut-être aussi contre le cancer ovarien et le diabète de type 2, et un meilleur espacement des naissances.

Au final, le bilan est bénéfique pour la santé du bébé et de la mère
Selon leur estimation, à l’échelle planétaire, si l’allaitement maternel était généralisé, 823.000 décès annuels d’enfants de moins de 5 ans et 20.000 morts dues au cancer du sein par an seraient évités.

Et en Belgique ?

Dans un plaidoyer pour l’allaitement maternel publié en novembre 2015 dans le journal "La Libre", des chercheurs de l’Ecole de santé publique de l’ULB présentaient les résultats de deux enquêtes menées auprès de plus de 520 couples mère-enfant. Ils constataient que la Belgique connaît des taux d’allaitement parmi les plus bas des pays de l’OCDE. Ainsi, seulement 13 % des mères ont allaité 6 mois. Pourtant, 77 % des mères allaitent à la sortie de la maternité en Wallonie. A titre de comparaison, les pays nordiques dépassent les 95 % d’allaitement à la naissance.

Ces enquêtes relèvent aussi que:

  • une mère sur deux rencontre des difficultés liées à l’allaitement dans les premières semaines qui suivent la naissance de son enfant
  • 50 % des mères disent ne pas avoir été informées des avantages de l’allaitement maternel pour leur bébé et 62 % des avantages pour leur propre santé
  • 50 % des mères sont insatisfaites quant à la durée de l’allaitement qu’elles ont pu offrir à leur enfant
  • 80 % des mères ignorent que la durée idéale de l’allaitement exclusif est de 6 mois et 96 %, qu’un allaitement complété pourrait durer 2 ans
  •  L'impression de manquer de lait et les difficultés rencontrées (engorgement, crevasse,...) représentent près de la moitié des raisons de sevrage jusqu’à l’âge de 3 mois, alors que la reprise du travail est une cause d'arrêt pour un peu plus de 10 % des femmes.

Allaiter, est-ce difficile ?

Durant la grossesse, les seins se préparent naturellement à l’allaitement.
Dès la fin de l’accouchement, ils sont prêts à allaiter. Au plus le bébé tète, au plus la production de lait maternel est stimulée. On conseille donc de présenter le sein au bébé, dès sa naissance, lors de chaque réveil, sans attendre qu’il manifeste sa faim. Le bébé boit sans horaire ni limitation du nombre de tétées, de jour comme de nuit.
On recommande aussi d’éviter de donner une tétine au bébé, car la technique de succion du sein est différente. Il est donc préférable d’attendre que l’allaitement maternel soit bien mis en place. Il est par ailleurs inutile de lui donner un complément d’eau par biberon.

Des mamans craignent parfois que leur bébé n’ait pas assez de lait. Certains signes montrent que bébé a assez bu :

  • il prend du poids
  • ses langes sont mouillés au moins 5 fois par jour et, pendant le premier mois, il y a une selle molle et jaune au moins une fois par jour
  • il arrête spontanément de téter et a l’air content. 

Vous pouvez lire sur ce site notre article "Allaitement, les secrets de la réussite" et pour les mamans qui ne souhaitent pas allaiter "Biberons: du lait, rien que du lait".

Pour en savoir plus sur l’allaitement, vous pouvez aussi lire la brochure réalisée par l’ONE. Elle aborde le thème de l'allaitement de manière très complète, en répondant aux questions suivantes :

  • Quels sont les bienfaits de l’allaitement ?
  • Comment débuter votre allaitement maternel ?
  • Comment savoir si votre bébé a faim ?
  • Comment savoir si votre bébé boit assez ?
  • Comment vous installer avec votre bébé ?
  • Quelle est la place de votre entourage ?
  • Comment concilier allaitement et reprise du travail ?
  • Votre bébé doit-il boire de l’eau ?
  • Comment tirer le lait maternel ?
  • Comment conserver le lait maternel tiré ?
  • Comment donner le lait maternel tiré ?
  • Comment nettoyer et stériliser le matériel utilisé pour la récolte du lait maternel ? Comment arrêter votre allaitement maternel ?
  • Vrai/faux
  • Vos seins sont-ils douloureux ?

De nombreux dessins illustrent bien les positions et gestes à faire.

Photos © Vitaly Hrabar & © juan_aunion - Fotolia.com

Mis en ligne le 29/03/2017

Références
- C. Victora, R. Bahl, A. Barros et al. Breastfeeding in the 21st century: epidemiology, mechanisms, and lifelong effect. The Lancet. 2016 ; 387 : 475-490.
DOI: http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(15)01024-7
- Quel plaidoyer pour l'allaitement maternel? La Libre.be

Consultez également toutes nos actualités :