• Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Boissons alcoolisées

Faire le point… 


alcoolactu1La Société Scientifique de Médecine Générale, en collaboration avec l'asbl Question Santé, a lancé un projet de sensibilisation "Boissons alcoolisées : faire le point sur sa consommation". 
Cette initiative a reçu le soutien du Fond de lutte contre les assuétudes (INAMI). 

Le dossier consacré à l'alcool sur le site mongeneraliste aborde les effets de ce psychotrope de manière détaillée et précise les repères de consommation raisonnable. Il évoque les problèmes de santé provoqués par la toxicité de l'alcool consommé excessivement. 
Il évoque aussi les moyens d'agir en cas de problème avec l'alcool et les difficultés pour l'entourage d'une personne dépendante. 

 

Il est probable que vous trouviez des dépliants, au cours des prochains mois, dans la salle d'attente de votre médecin.

La consommation raisonnable de boissons alcoolisées n’a généralement pas de conséquences fâcheuses. Tout est dans la mesure et les circonstances

  • que se soit ponctuellement : pas plus de 4 verres ; et plutôt zéro si l’on doit conduire ou manipuler des engins dangereux !
  • que ce soit dans la durée : pas de consommation tous les jours de la semaine, et pas plus de 14 verres par semaine pour une femme et 21 verres pour un homme. Et moins encore en présence de certains problèmes de santé.

Le dépliant propose deux manières de tester si sa consommation reste dans des normes raisonnables.

La première est de faire le bilan de votre consommation: vous pouvez noter chaque jour et systématiquement, le nombre de verres standards (ou unités) bus, dans votre agenda. Le tableau ci-dessous reprend quelques boissons et le nombre d'unités correspondant. 

Faites ce relevé soigneusement pendant une ou deux semaines et procédez ensuite au bilan.

alcoolactu2

Pour une femme, cette quantité doit rester à moins de 14 unités par semaine, pour un homme à moins de 21 unités par semaine.

Si vous constatez que vous buvez au-delà de ces quantités recommandées, vous courez un risque réel d’avoir des problèmes liés à votre consommation : effets toxiques, risque de dépendance, etc.

Le second test consiste en un questionnaire de trois items. Vous pouvez y répondre en téléchargeant le dépliant d'information de ce projet. 

Photo © rcx - Fotolia.com

Mis en ligne le 21/5/2014

Référence
http://www.ssmg.be/cellules-specifiques/alcool

Consultez également toutes nos actualités :