• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique

Comment se déplacer ?

La marche et le vélo rendraient-ils heureux ?

deplacement bien etreOn pourrait le penser à la lecture des résultats d'une étude britannique incluant plus de 17.000 adultes âgés de 18 à 65 ans, publiée dans la revue Preventive Medecine.

Les chercheurs se sont basés sur des échelles validées de mesure du bien-être ressenti.

Ils ont identifié les personnes qui avaient changé leur mode de transport d'une année à l'autre. Ils ont aussi vérifié l'influence possible d'autres facteurs qui peuvent affecter le bien-être : notamment les revenus, le statut familial et la présence d'enfants ou pas, les modifications de travail ou de domicile, les changements dans les relations...

Leurs conclusions sont claires : les personnes qui cessent de conduire pour se rendre au travail et choisissent plutôt de marcher ou pédaler améliorent leur bien-être psychologique.

En particulier, elles notent un accroissement de leur capacité de concentration et se sentent moins stressées.

Autre constat, le bien-être ressenti s'accroît avec la longueur du temps de marche, alors qu'il décroît avec le temps passé derrière son volant.

Bon pour le mental, bon pour le corps

Outre de procurer un sentiment de bien-être, les modes de déplacements actifs présentent des bénéfices pour la santé physique.
Une activité physique régulière (30 minutes par jour) réduit le risque de maladie cardiovasculaire et de certains cancers. Elle aide aussi à stabiliser le poids.
Vous pouvez lire sur ce site "Maladies cardiovasculaires", "Vivre en paix avec son poids" et "Bouger, c'est bon pour la santé".

Or, quoi de plus nécessaire et de plus facile que de se déplacer pour aller travailler... à pied ou à vélo ?

Les chercheurs ont aussi observé un fait plus surprenant : passer de sa voiture aux transports publics améliore aussi la sensation de bien-être.
Pour l'expliquer, ils posent l'hypothèse qu'en train, tram ou bus, les passagers auraient le temps de se détendre, de lire et d'avoir des contacts sociaux. Ceci n'est vrai sans doute qu'en dehors des heures les plus fréquentées, où le confort et la convivialité dans les transports en commun sont souvent mis à rude épreuve! Une autre explication possible est le fait qu'il est généralement nécessaire de marcher jusqu'aux arrêts et gares...

D'autres études ont déjà montré que le bien-être psychologique évolue en proportion inverse avec la longueur du déplacement du domicile au lieu de travail. La charge psychologique et physique (stress, fatigue, etc) de ces déplacements quotidiens n'est pas toujours compensée par les avantages éventuels que sont par exemple un travail particulièrement valorisant ou un habitat éloigné, mais plus confortable ou moins onéreux.

Photo © ARTENS - Fotolia.com & © Mimi Potter - Fotolia.com

Mis en ligne le 12/01/2015

Référence
A. Martin, Y. Goryakin, M. Suhrcke. Does active commuting improve psychological wellbeing? Longitudinal evidence from eighteen waves of the British Household Panel Survey. Preventive Medecine. 2014 ; 69: 296-303. 

Consultez également toutes nos actualités :