• Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin

Comprimés et gélules: ne pas écraser, ne pas ouvrir!

 

avalermedoc1Vous avez des difficultés à avaler une gélule ou un comprimé ?

Surtout, n'ouvrez pas la gélule, ou n'écrasez pas le comprimé, pour en absorber le contenu.

Les difficultés de déglutition concernent plus souvent

  • les jeunes enfants
  • des personnes âgées
  • des personnes atteintes de certaines problèmes: troubles neurologiques (séquelles d'AVC par exemple), maladie de Parkinson, manque de salivation (suite à certains traitements par exemple), etc.

Pour « bien faire » et aider la personne à avaler son médicament, les parents, les proches ou le personnel soignant écrasent parfois les comprimés ou ouvrent les gélules pour les mélanger à des aliments ou à un liquide, afin de faciliter la déglutition.

Il est important de savoir qu'en procédant ainsi, on change les caractéristiques de la forme pharmaceutique.

La forme pharmaceutique a une raison

Certains médicaments sont élaborés pour libérer progressivement le produit actif qu'ils contiennent.
D'autres ne se dissolvent que dans l'intestin, pour éviter une inactivation dans le milieu acide de l'estomac.

En broyant ou en ouvrant, vous risquez de modifier ce mécanisme, avec des risques

  • d'un surdosage aigu dangereux (particulièrement dangereux avec des substances agissant sur le coeur, la coagulation, etc)
  • ou au contraire de sous-dosage avec un effet insuffisant du traitement.

Le mélange direct du produit actif avec certains composants alimentaires peut aussi altérer l'effet du produit actif.

En outre, certains principes actifs sont agressifs pour la muqueuse de la bouche et peuvent provoquer des irritations, voire des ulcérations buccales, gingivales ou dans l'oesophage.

L'enrobage du produit actif peut aussi éviter la perception d'un mauvais goût (amertume intense par exemple) ou d'une odeur désagréable, et faciliter son ingestion.

Enfin, lorsque l'on coupe en petits morceaux ou que l'on écrase un comprimé, on ne peut plus avoir une certitude que la dose ingérée corresponde encore à celle du comprimé entier : des particules restent par exemple collées sur la paroi de la cuillère ou du récipient. Ceci est important pour les médicaments à "marge thérapeutique étroite", c'est-à-dire pour lesquels une dose très précise doit être administrée pour avoir un effet bénéfique.

De manière générale, il est donc essentiel de respecter la manière recommandée pour la prise du médicament.

Demandez toujours un conseil précis à votre pharmacien et/ou à votre médecin si, pour l'une ou l'autre raison, vous avez des difficultés à avaler le médicament prescrit.

Photo© Tryfonov - Fotolia.com

Mis en ligne le 23/04/2014

Référence
Ecraser un comprimé ou ouvrir une gélule : beaucoup d'incertitude, quelques dangers avérés. Rev Prescrire 2014 ; 34 (366) : 267-271.

Consultez également toutes nos actualités :