• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Coude douloureux : tennis elbow ?

Cette affection n’est pas réservée aux seuls joueurs de tennis...

tennis elbowLa belle saison est de retour et avec elle l’envie de jouer plus souvent au tennis.
D’autant plus que le tournoi de Roland Garros incite plus d’un joueur amateur à redoubler d’efforts et de brio...

Mais parfois, une douleur au coude apparaît, déclenchée par les mouvements répétés du poignet et des muscles de l’avant-bras.
Souvent modérée, la douleur peut aussi se faire lancinante jusqu’à perturber le sommeil.

C’est ce qu’on appelle le "tennis elbow" : les attaches des muscles de l’avant-bras sont atteintes d’une inflammation.

 

La revue Prescrire signale dans son numéro du mois d’avril que 10 joueurs amateurs sur 100 souffrent à un moment de leur vie d’une épicondylite.

Mais de nombreuses autres activités, professionnelles ou de loisirs, peuvent déclencher cette affection du coude. Elles sont toutes caractérisées par des mouvements répétitifs de l’articulation, surtout lorsque des charges lourdes sont levées. L’utilisation d’outils vibrants est aussi un facteur favorisant.

Bon à savoir : L’épicondylite est dans certains cas considérée comme une maladie professionnelle.

Feu orange : Le tabagisme et l’obésité augmentent le risque d’épicondylite.

Le traitement

Généralement, l’épicondylite guérit spontanément, à condition de laisser le coude au repos le temps nécessaire à la disparition de la douleur.

Pour soulager le coude douloureux, on conseille

  • d’éviter les mouvements douloureux
  • d’appliquer du froid
  • de prendre un antidouleur (paracétamol) si nécessaire.

L’utilisation d’un anti-inflammatoire sur la peau (pommade, gel, etc) peut être essayée, mais n’est pas toujours efficace. Par ailleurs, ces préparations peuvent provoquer des réactions de la peau en cas d’exposition au soleil.

Le support de l’articulation par des bandes de compression élastiques peut soulager la douleur.

La kinésithérapie peut également accélérer la guérison.

Si la douleur reste gênante malgré ces mesures, le médecin généraliste prescrira parfois un médicament anti-inflammatoire. Attention cependant à leurs effets indésirables sur l’estomac, les reins, l’hypertension artérielle, etc.

Rarement, en cas de douleurs fortes non soulagées par le traitement, une injection de cortisone sera proposée. Il faut savoir que ce type de traitement soulage environ 2 personnes sur 3, mais au prix d’un risque accru de rechutes dans l’année.
La répétition d’infiltrations entraîne en outre un risque d’effets indésirables tels que des fragilisations des tendons, des infections, etc.

Bon à savoir : Des exercices de renforcement musculaire peuvent contribuer à la guérison et à la prévention des récidives.

Photos © SENTELLO & © Zarya Maxim - Fotolia.com

Mis en ligne le 30/05/2016

Références
- Epicondylite : une inflammation au niveau du coude. Rev Prescrire. 2016 ; 36 (390) : 291.
- Épicondylite latérale et médiale du coude. Article ID: ebm00407(020.020). www.ebmpracticenet.be. Site réservé aux médecins.

Consultez également toutes nos actualités :