• Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Dépistage du cancer de l'intestin

Du neuf en 2016!

depistage cancer intestin 2016Le cancer colorectal est le deuxième cancer en terme de mortalité en Belgique. Trop souvent diagnostiqué à un stade avancé, ce cancer provoque environ 3000 décès par an. Il peut pourtant être dépisté à un stade précoce et dans ce cas, guéri dans la grande majorité des cas. 

Un programme de dépistage de ce cancer existe depuis plusieurs années (lire notre article "Dépister le cancer de l'intestin"). Ce programme était basé sur la recherche de la présence de sang, invisible à l'oeil nu, dans les selles, par un procédé chimique. Trois prélèvements de selles étaient nécessaires. 

Le test immunologique

Un nouveau test, plus moderne, plus performant et plus fiable, est désormais disponible. 

Ce test immunologique ne nécessite qu'un prélèvement de selles, très facile à réaliser puisqu'il suffit de passer une tige de prélèvement sur la surface des selles. Les mains n'entrent donc pas en contact avec ces dernières. La tige est replacée dans le tube de départ. Le test est renvoyé par la poste dans l'enveloppe fournie, sans devoir mettre de timbre. 

La Wallonie et la Cocof à Bruxelles ont décidé d'utiliser ce test à partir de février 2016 dans le cadre du programme de dépistage du cancer colorectal.

Qui est concerné?

Le test de dépistage s'adresse à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans. Plus d'un million de Wallons et de Bruxellois sont ainsi concernés! 

Une invitation est envoyée automatiquement tous les 2 ans à toutes ces personnes. Le dépistage est entièrement gratuit (frais de poste et analyse).

Lors du premier dépistage, une consultation (à charge du patient et de sa mutuelle) est nécessaire. En effet, le test de dépistage est indiqué aux seules personnes qui ne présentent aucun signe de problème intestinal.
Le médecin orientera les patients ayant des symptômes vers d'autres examens.  

Ce sera aussi le cas

  • pour les personnes qui ont des antécédents familiaux ou personnels de cancer colorectal
  • en présence de certaines maladies du côlon, de maladies inflammatoires de l'intestin (comme la maladie de Crohn), de diabète.

    Ces patients  doivent bénéficier d'un suivi particulier auprès de leur médecin de famille.

Si le premier test est normal ("négatif"), les personnes recevront automatiquement, gratuitement, un nouveau test de dépistage après deux ans, à leur domicile. 

Si le test confirme la présence de sang dans les selles ("positif"), le médecin prescrira une coloscopie, afin de vérifier l'état de l'intestin. Cet examen n'est pas gratuit, mais il est remboursé par la mutuelle. Renseignez-vous auprès du gastro-entérologue pour savoir s'il est conventionné et demandez-lui de préciser le coût de l'examen. Vous pouvez lire sur ce site "Mutuelle: les médecins conventionnés"). 
Dans six cas sur 10, la coloscopie est normale; un nouveau dépistage devra être réalisé deux ans plus tard. Dans 3 cas sur 10, on découvre un ou plusieurs polypes, qui sont retirés lors de l'examen, afin d'éviter leur éventuelle transformation progressive en lésions cancéreuses. Enfin, dans un cas sur 10, un cancer est détecté et peut être soigné.

Pour toute information: Centre de référence pour le programme de dépistage du cancer colorectal. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Tél: 010 / 23 82 72. 

Photos © coco & デジル - Fotolia.com

Mis en ligne le 09/02/2016

Références:
Programme de dépistage du cancer colorectal. www.ccref.org

Consultez également toutes nos actualités :