• Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner

Des dents blanches?

Oui, mais sans oublier son dentiste...

blanchiment1Le Conseil supérieur de la santé a publié un avis relatif au blanchiment et à l'éclaircissement des dents.

Le blanchiment des dents ("tooth bleaching and whitening") est couramment pratiqué en dentisterie.

Le but est

  • soit de restaurer la couleur naturelle de la dent par nettoyage et polissage pour enlever les taches à la surface des dents
  • soit de les blanchir au-delà de leur couleur naturelle en utilisant des produits chimiques, le plus souvent du peroxyde d'hydrogène (H2O2) ou certains autres peroxydes.

Dans certains cas, des sources de lumière particulières (laser) sont utilisées pour améliorer le processus de blanchiment.

Un traitement bien mené de blanchiment peut amener des améliorations spectaculaires sur la plupart des dents tachées.
Toutefois, certaines taches ne répondent pas, ou moins bien, au blanchiment:

  • lorsque la coloration a été provoquée par la prise de tétracycline (un antibiotique)
  • en présence d'une décoloration d'origine minérale (par exemple, les décolorations grisâtres à la suite de la libération de métal à partir de l'amalgame de répération d'une carie).

Le processus de blanchiment peut aussi accentuer des taches blanches préexistantes, qui deviennent ainsi plus visibles.

Aucun effet indésirable n'a été décrit pour les produits de blanchiment destinés à l'hygiène buccale qui contiennent jusqu'à 0,1% de peroxyde d'hydrogène (tels que des gels, des chewing-gums, des pâtes dentifrices et des produits de rinçage).
Mais il n'existe aucune preuve scientifique à l'appui de l'efficacité de ces produits de blanchiment qui libèrent ou qui contiennent des concentrations de H2O2 en dessous de 0,1%.

Le blanchiment des dents avec des produits contenant plus de 0,1% de H2O2 n'est pas dénué de tout risque.
Les agents de blanchiment peuvent avoir un effet négatif sur la morphologie de la surface de l'émail et la perméabilité de la dentine.
La sensibilité des dents causée par le blanchiment est la réaction indésirable la plus largement rapportée. Une irritation de la gencive est également fréquente après le blanchiment des dents à domicile.

A des concentrations de 10% ou plus, le peroxyde d'hydrogène est potentiellement corrosif pour les muqueuses ou la peau, provoquant une sensation de brûlure et des lésions tissulaires. Lors de l'utilisation de gels à base de peroxyde, des barrières adéquates sont nécessaires pour protéger la gencive.
Enfin, le blanchiment n'est pas recommandé en présence de caries dentaires ou de gencives infectées.

Pour ces raisons, le Conseil recommande que le blanchiment des dents soit effectué par un dentiste.
En effet, ce dernier peut pratiquer au préalable

  • un examen de la santé dentaire
  • effectuer les soins et pré-traitements nécessaires
  • choisir le produit de concentration adéquate
  • veiller à ce que le produit utilisé ne change pas la couleur des matériaux de répération des dents.

Le Conseil demande aussi que les différentes lois régissant les pratiques esthétiques comprennent des règles strictes sur la publicité des traitements de blanchiment des dents, afin de protéger le public contre les pratiques abusives (notamment des publicités pour les produits contenant moins de 0,1 % de principe actif).

Photo © ArtFamily - Fotolia.com & © Glamy - Fotolia.com

Mis en ligne le 29/4/2014

Référence
Tooth bleaching – tooth whitening. Avis du Conseil Supérieur de la Santé n° 8782. 8 mai 2013 (en anglais uniquement).

Consultez également toutes nos actualités :