• Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique

Enquête sur le bien-être

Comment se sentent les Belges aujourd’hui ? 

enquete santeQuel est leur état d’esprit ? Quelles sont leurs conditions de vie ? Quel est leur rapport à la société ? À la citoyenneté ? Quel est leur état de santé physique et psychique ?

Pour la troisième année consécutive, Solidaris a sondé la confiance et le sentiment de bien-être des Belges francophones. Cette répétition de l’enquête permet de comparer la situation de 2017 avec celles de 2016 et 2015.
Ce sont plus de 1 000 personnes formant un échantillon représentatif de la population belge francophone qui ont répondu aux enquêteurs, via téléphone ou par Internet au cours du mois de septembre 2017.

Les constatations

Pour la première fois en 3 ans, l’indice global de bien-être diminue passant de 56,3 à 54,5 sur une échelle de 100. Une baisse légère mais incontestable, de près de 2 points.

Une des explications de cette baisse est à chercher notamment du côté de la santé. En Belgique francophone, même si 75 % des citoyens trouvent notre système de santé d’excellente qualité, ils sont plus de 66 % à estimer que cette qualité de soin est aujourd’hui menacée, et ce, pour des questions budgétaires.

Le questionnaire répond à des critères scientifiques permettant d’identifier certains troubles de santé. Ainsi, l’enquête révèle que 8,3% des personnes interrogées présentent une dépression (9,5% des femmes et 6,4% des hommes).

A noter aussi que, parmi les participants à l’enquête:

  • près de 50% craignent vraiment d’avoir un jour un burn-out; cette crainte augmente avec l’âge
  • un tiers se considèrent comme "addict" à l’internet (plus de 50% parmi les moins de 35 ans)
  • 25% disent se nourrir mal par manque de moyens financiers; 65% sont inquiets du fait de ne pas vraiment connaître ce qu’ils achètent comme produits alimentaires (traitements subis, provenance des produits, etc…)
  • 37% signalent qu’il leur arrive parfois de s’endormir ou de somnoler sur leur lieu de travail / d’études (ou pendant la journée) à cause d’un manque de sommeil.

Des inégalités croissantes

À côté de cela, les inégalités s’accentuent de plus en plus.
6 personnes interrogées sur 10 jugent que les inégalités dans l’accès aux soins de qualité sont vraiment importantes dans notre société et 2/3 seulement considèrent le système de soins comme adapté à leur besoin (contre 3/4 en 2015). Plus de 3/4 des Belges trouvent que l’attente est trop longue pour voir un spécialiste. 58% trouve qu’il y a trop de temps d’attente pour être admis à l’hôpital (hors urgences et hors accouchement).
Une personne sur cinq renonce aux soins psychologiques pour des raisons de budget. Les familles monoparentales sont plus de deux fois plus nombreuses à devoir renoncer à consulter un professionnel de la santé mentale.

Pour 10 % des personnes interrogées, la vie est belle (l’indice de bien-être grimpe jusqu’à 86,7). Parmi ces heureux, on trouve majoritairement des hommes (60 %), des travailleurs et des personnes avec un niveau d’étude élevé.
Pour 10 autres pourcents, la vie est bien différente (avec un indice bien-être qui ne dépasse pas 15,7). Ici, il s’agit majoritairement des femmes (63 %), des gens en incapacité de travail et des personnes peu diplômées.

Les inégalités hommes/femmes, en 2017, s’aggravent. Ainsi, si l’on se focalise uniquement sur l’indice bien-être, l’écart entre les hommes (57,8) et les femmes (51,7) a quasiment doublé en 3 ans. 

Entre pessimisme et optimisme

L’enquête montre un pessimisme grandissant quant à l’avenir de la société et une méfiance profonde vis-à-vis des institutions, des politiques et des banques.

Par contre, elle souligne que les relations humaines se portent plutôt bien, elles s’améliorent même !
En effet, les Belges déclarent que leurs proches et leur famille participent à rendre leur vie meilleure et donc à améliorer leur bien-être. Près de 70 % des Belges se disent satisfaits de leur vie amoureuse, 63 % se sentent épanouis dans leur sexualité et 72 % ont de vrais amis sur qui ils peuvent compter.
Le ressenti de la sphère professionnelle est plutôt positif, à travers un sentiment de soutien par les collègues perçu par près de 55% des répondants et un sentiment de reconnaissance dans le travail perçu par environ 70%.

 Photos © Anton Gvozdikov - Fotolia.com

Mis en ligne le 03/05/2018

Références: Communiqué de presse Solidaris et Rapport de synthèse de l'enquête

Consultez également toutes nos actualités :