• Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique

Epidémie de grippe

Comment limiter la transmission du virus ?

epidemie grippeLa grippe entraîne chaque année une morbidité et mortalité élevée, plus particulièrement chez des personnes dites "à risque" (principalement personnes atteintes d'une maladie chronique, d'un trouble de l'immunité, âgées de 65 ans et +, femmes enceintes).

La grippe peut aussi avoir un impact social important, en raison des incapacités de travail et des difficultés à maintenir, parfois, le fonctionnement adéquat de certains services (notamment les services de soins).

Pour ces raisons, les pouvoirs publics ont mis en place un vaste système de surveillance de l’influenza, tant au plan national qu’au plan européen et international.

En Belgique, c’est l’Institut Scientifique de Santé Publique (ISP) qui est chargé de cette mission.
L’ISP a signalé, sur base de son système de surveillance des consultations en médecine générale, que l’épidémie de grippe est en cours depuis la mi-janvier.

Limiter la transmission de la grippe

Chacun d’entre nous peut contribuer à limiter la transmission de la grippe. Comment?

  • Il est important de se laver les mains fréquemment, plus particulièrement après des contacts sociaux, avec de l’eau et du savon. Pour en savoir plus sur l’importance du lavage des mains et la manière de bien le pratiquer, vous pouvez vous informer sur ce site (vidéos également).
  • En présence de signes de grippe (fièvre, courbatures, maux de tête, toux, etc), il est préférable de rester chez soi et d’éviter au maximum les contacts non essentiels, afin de limiter la propagation de la maladie.
  • En cas de toux et d’éternuements, il est recommandé de couvrir la bouche et le nez d’un mouchoir en papier et de le jeter après usage. Une alternative est de couvrir la bouche de son bras (éviter la main). 

La prise d’antibiotique est inutile pour soigner la grippe ou les autres infections virales. 

Eviter la grippe ?

La grippe est en partie évitable grâce à un vaccin. 

La vaccination est recommandée aux personnes ayant un risque accru de complications en cas de grippe. Il s’agit principalement 

  • des personnes qui souffrent d’une maladie chronique
  • des femmes enceintes dès le 2e trimestre de la grossesse
  • des personnes de 65 ans et plus

La vaccination est administrée de préférence entre la mi-octobre et la mi-novembre, mais elle peut être encore donnée plus tardivement, avant l'apparition de l'épidémie.
Pour en savoir plus, vous pouvez lire notre article "Grippe: ne la sous-estimez pas!".

Grippe: un facteur de risque pour l'infarctus du myocarde ?
Le New England Journal of Medicine a publié en ce début d’année les résultats d’une étude qui confirme un risque accru d’infarctus du myocarde chez des patients souffrant de maladies respiratoires aiguës, plus particulièrement de grippe confirmée par un test de laboratoire. Un patient souffrant de grippe serait 6 fois plus susceptible d’avoir un infarctus du myocarde au cours des 7 jours suivant le diagnostic que durant l’année précédant ou suivant l’infection. Une raison de plus de se protéger par la vaccination si l'on appartient à un des groupes à risque… 

Photos © Patrick Daxenbichler - Fotolia.com & © Studio Romantic - Fotolia.com

 Mis en ligne le 29/01/2018

 Références
- Site de l'Institut Scientifique de Santé Publique. https://epidemio.wiv-isp.be/ID/diseases/Pages/Influenza.aspx
- Jeffrey C. Kwong, M.D., Kevin L. Schwartz, M.D et al. Acute Myocardial Infarction after Laboratory-Confirmed Influenza Infection. N Engl J Med 2018; 378:345-353. DOI: 10.1056/NEJMoa1702090

Consultez également toutes nos actualités :