• Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique

Jeunes enfants: prévenir le risque d'asphyxie

 

manger asphyxieLa revue française Prescrire a publié cet été une fiche "Infos-Patients" relative aux asphyxies accidentelles chez les jeunes enfants.

Prescrire rappelle que ces asphyxies touchent principalement des enfants de moins de 3 ans : "le plus souvent, elles sont provoquées par un objet qui obstrue le nez, la bouche ou la trachée et empêche l’air de passer jusqu’aux poumons" (1).

Comment prévenir ces accidents ?

Les aliments petits, durs, de forme arrondie peuvent plus facilement prendre un mauvais chemin au niveau de la gorge et passer dans les voies respiratoires. Ils peuvent alors se bloquer dans la trachée.
Il est donc recommandé d’éviter chez les jeunes enfants

  • les graines, amandes, cacahouètes
  • les raisins secs
  • les morceaux de carottes, de pommes, etc. Il est  préférable de râper ces fruits et légumes
  • les fruits tels que raisins, groseilles, etc, entiers. 

Le repas se prend en position assise, par petites bouchées, avec la présence d’un adulte à côté du jeune enfant.

Certains objets doivent être placés hors de portée des petites mains.
C’est le cas pour tout objet rond et lisse pouvant entrer en bouche tels que piles, boutons, bouchons de tube, pièce de monnaie, bille, capuchons de bics, etc.

Les emballages en matière plastique peuvent provoquer la suffocation d’un enfant qui, en jouant, y placerait la tête.

Attention aussi aux étranglements accidentels avec des foulards, écharpes, cordons de vêtements ou de rideaux, etc.

Certains jouets sont étiquettés "ne convient pas à un enfant de moins de 36 mois".Cette recommandation doit évidemment être suivie pour la sécurité de l'enfant!

Vous pouvez lire sur ce site notre article consacré aux "accidents domestiques". 

Autres précautions essentielles

Il est recommandé de faire dormir les nourrissons sur le dos, sans oreiller, coussin ou peluche, etc. Le matelas doit être ferme et de taille bien adaptée au lit, pour éviter que le bébé puisse glisser dans un espace entre le matelas et les montants du berceau ou lit. 
Préférez un sac de couchage ("surpyjama" ou "gigoteuse") à une couverture, qui pourrait recouvrir la tête de l'enfant lorsqu'il remue dans son sommeil. 
Vous pouvez lire sur ce site notre article "Mort subite du nourrisson: diminuer le risque". 

Pensez aussi à ne jamais laisser un animal seul avec votre jeune enfant; ne le laissez pas non plus entrer dans sa chambre. 

Bon à savoir: Chez les enfants entre 1 et 4 ans, la noyade est la cause principale de décès (25%), suivie des accidents affectant les voies respiratoires (19%), des accidents de transports (16%) et des expositions à la fumée, au feu et aux flammes (9%) (2).

Trois conseils essentiels donnés par l’ONE
♦ Ne jamais laisser un enfant seul, dans son bain, sur la table à langer, dans la cuisine, au jardin, ne fut ce que quelques instants. Ne répondez pas au téléphone ou n’ouvrez pas la porte si cette action vous amène à perdre votre enfant de vue.
♦ Mettre hors de portée les produits dangereux, les médicaments et les objets brûlants.
♦ Pour les plus grands, le port du casque de vélo.

Mongeneraliste vous conseille la lecture de la brochure de l’ONE « un logement sûr pour nos enfants ». 

Sur le site de l'INPES en France, vous trouverez également des informations intéressantes, notamment une brochure sur la sécurité des enfants de 0 à 6 ans. 

Photo © Xavier Collet & © Zsolt Biczó - Fotolia.com

Mis en ligne le 12/10/2015 

Référence
1 - Asphyxie accidentelle chez les jeunes enfants: réduire les risques. Infos-Patients Prescrire. Rev Prescrire. 2015; 34 (368): 454. 
2 - http://www.educasante.org/situation-belgique.html

Consultez également toutes nos actualités :