• Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

L’éclairage LED

Une question de santé?

LED avis CSSLe Conseil supérieur de la santé a émis un avis préconisant quelques mesures de prudence vis-à-vis de l’éclairage LED.

Cet éclairage utilise la technologie des diodes électroluminescentes (Light Emitting Diodes ou LED).
Ses avantages par rapport à l’éclairage traditionnel - ampoules halogènes, fluorescentes, etc - expliquent sa popularité croissante.

  • Son rendement énergétique est nettement supérieur: l’intensité lumineuse est plus forte pour une moindre énergie électrique consommée
  • Sa durabilité est élevée.

Actuellement, les ampoules LED sont utilisées pour les éclairages publics et privés, pour les véhicules, mais aussi pour éclairer les écrans plats, les tablettes, les ordinateurs, certaines liseuses à écran brillant, etc.

LED: des conséquences sur la vue et le rythme biologique

Les spécialistes ont évalué les risques liés à l’utilisation quotidienne de l’éclairage LED.
Celui-ci possède deux propriétés particulières qui peuvent avoir des implications sur la santé des utilisateurs.

  • La forte intensité lumineuse des ampoules LED augmente le risque d'effets "photo-biologiques" au niveau de la rétine de l’oeil et de la peau. Cet effet est accentué par la concentration du faisceau de lumière
  • Comme toutes les autres sources d'éclairage artificiel, l'éclairage LED émet un spectre lumineux différent de celui de la lumière naturelle. La lumière émise par les LED contient plus de lumière bleue que la lumière du soleil.

Le CSS relève donc que l’exposition à ces lampes d’intensité importante est susceptible de créer certaines lésions au niveau de la rétine de l'oeil. Les personnes qui ont un cristallin qui filtre moins bien la lumière bleue y sont plus sensibles. Ce sont notamment les enfants de moins de 8 ans et les personnes qui ont été opérées de la cataracte et qui ont un cristallin artificiel.

Bon à savoir : La lumière bleue, plus énergétique, pourrait aussi provoquer des problèmes de peau chez certaines personnes fragilisées. Similaire à un coup de soleil, cet effet indésirable est rare et survient par exemple en cas d’exposition à un éclairage LED intense concommitant à la prise de médicaments photosensibilisants.

Le CSS souligne aussi que la lumière bleue a un effet néfaste sur le rythme biologique. Les LED, en illuminant l'oeil le soir, perturbent l’horloge biologique en lui envoyant le signal d’une lumière similaire à celle de 12-13 heures, en pleine journée.

Dès lors, le Conseil supérieur de la santé émet les recommandations suivantes:

  • pour les producteurs: réduire autant que possible le contenu en bleu de l'éclairage LED, en particulier pour les écrans et lampes de chevet ou d'éclairage des chambres à coucher
  • limiter la vente en magasins aux ampoules cataloguées de risque 0 ou 1
  • imposer un étiquetage informatif sur l’usage et les risques liés aux LEDS
  • éviter l’usage des jouets ou écrans avec LEDS pour les enfants de moins de 8 ans.

Les usages à risque selon le CSS
• Eclairage LED : l’éclairage direct et de proximité, surtout de longue durée, des enfants de moins de 8 ans, des sujets opérés de cataracte ou dépourvus de cristallin, des personnes souffrant de dégénérescence maculaire, de photo-dermatoses, ou consommant des substances photo-sensibilisantes (certains médicaments et crèmes ou pommades)
• Dispositifs avec écran LED : usage chez l'enfant (moins de 8 ans), usage de proximité prolongé, en soirée ou durant la nuit.

Photos © demarco - Fotolia.com & © timboosch - Fotolia.com

Mis en ligne le 12/09/2016

Référence
Avis du Conseil supérieur de la santé n° 9341. Recommandations concernant l'exposition de la population aux systèmes d'éclairage utilisant la technologie des LED. 

Consultez également toutes nos actualités :