• Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

La santé des femmes: une enquête

 

santefemmefpsLe mouvement d'éducation permanente des FPS a réalisé une enquête pour évaluer l'évolution de la santé des femmes au cours de ces cinq dernières années.

Sans surprise, le rapport constate que la crise économique a eu un impact négatif sur la santé de nos concitoyens, et davantage sur les femmes que sur les hommes.
Les personnes vivant seules sont plus particulièrement fragilisées.

De nombreux indicateurs plus ou moins inquiétants sont ressortis de cette étude, démontrant un réel écart entre hommes et femmes.

 

  • Les femmes sont plus souvent en incapacité de travail (9,7% contre 8,7% pour les hommes) et en invalidité (6,6% contre 6% pour les hommes).
  • Elles bénéficient plus de l'intervention majorée de remboursement de soins (BIM), du revenu d'intégration sociale et du revenu garanti pour la personne âgée. Ce qui traduit leur plus grande fragilité économique.
  • Elles souffrent également davantage de maladies chroniques (5,1% au lieu de 4,5%) et consomment plus d'antidépresseurs (14,6% contre 7,4% pour les hommes).
  • Les femmes sont plus nombreuses à reporter leurs soins de santé (24,9% contre 17% pour les hommes).

Certaines catégories socio-économiques, comme les ménages monoparentaux (dans 88,4% des cas, des femmes monoparentales), sont encore davantage fragilisées. 
La précarité rencontrée par ces ménages n'est pas le résultat de la monoparentalité en soi mais d'un cumul de difficultés auxquelles doivent faire face les personnes seules avec enfants à charge. Elles sont encore plus importantes pour les femmes, notamment en raison des difficultés d'accès au marché de l'emploi.

 Le rapport dégage une série de recommandations afin de lutter contre ces inégalités. 

Contraception et dépistages

L'enquête s'est intéressée également à quelques aspects spécifiques de la santé des femmes. 

La contraception

Le choix d'un contraceptif est guidé principalement par le conseil et la prescription du médecin, la santé, le confort, la fiabilité et l'aspect financier. Les pilules gratuites ou bon marché sont les moins prescrites (15%) et plus d'un tiers des prescriptions concernent les pilules les plus chères.
Les frais de contraception sont très rarement remis en cause lorsque les femmes connaissent une période financièrement plus difficile. Mais même si l'aspect financier est plutôt secondaire dans le choix du contraceptif, le coût trop élevé de ceux-ci est régulièrement pointé par les femmes.
Il y a une précarité culturelle dans le rapport à la contraception : les femmes peu diplômées ont une moins bonne connaissance des moyens contraceptifs et n'ont pas les ressources suffisantes pour décider d'en changer lorsqu'elles rencontrent des effets secondaires.

Pour plus d'informations sur la contraception, consultez sur ce site notre dossier.

Le dépistage des cancers

En matière de dépistage du cancer du sein, 40% des femmes de 50 à 69 ans ne sont pas dépistées tous les deux ans comme le recommande l'Europe contre le cancer : un quart des femmes n'ont fait aucun dépistage en 6 ans et 15% n'en ont fait qu'un sur cette même période de 6 ans (données 2006-2007).

Malgré l'absence de programme de dépistage, 60% des femmes âgées de 25 à 65 ans effectuent un frottis de dépistage tous les 3 ans conformément aux recommandations européennes. 

Vous pouvez lire sur ce site nos articles "Dépister le cancer du sein: le mammotest" et "Dépister le cancer du col: simple et efficace". 

Photo © Patrizia Tilly - Fotolia.com & © Robert Kneschke - Fotolia.com

Mis en ligne le 01/07/2014

Références
La santé des femmes - Etat des lieux et pistes pour l'avenir. Synthèse. Une étude réalisée par les Femmes Prévoyantes Socialistes, la Fédération de Centres de Planning Familial des FPS et Solidaris - Mutualité Socialiste

Consultez également toutes nos actualités :