• Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique

Lait et cancer du sein

Un avis du Conseil supérieur de la santé.

lait yaourt cssBeaucoup d’informations circulent à propos des bienfaits ou méfaits éventuels du lait et des produits laitiers (fromages, yaourts, etc) .

Une de ces rumeurs, non confirmée, évoque la possibilité d'un effet nocif du lait en matière de cancer du sein.

Le Conseil supérieur de la santé (CSS) en Belgique a été interrogé sur ce sujet et a remis un avis scientifique relatif à la place du lait dans une alimentation saine.

Le CSS a examiné la littérature scientifique, assez abondante sur le sujet.

 

Il constate que l'ensemble des études épidémiologiques disponibles ne permet pas de se prononcer de manière indiscutable sur l'existence -ou non- d'un lien entre la consommation de produits laitiers (riches ou pauvres en matières grasses) et le risque de cancer du sein.
En effet, certaines publications attribuent au lait et aux produits laitiers un effet protecteur contre certains types de cancer (y compris le cancer du sein); d'autres au contraire concluent que le lait et les produits laitiers favoriseraient l'apparition de certains cancers!
La poursuite d'études sur le sujet est donc nécessaire pour pouvoir se prononcer de manière définitive. 

Le Conseil relève par contre que certains facteurs augmentant le risque de cancer du sein sont bien identifiés par les études scientifiques disponibles :

  • la consommation d'alcool
  • une faible activité physique
  • un gain de poids et l’accumulation de masse graisseuse à l'âge adulte.

Certains de ces problèmes sont évidemment liés à l'alimentation.

Vous pouvez aussi lire sur ce site nos articles "Lait: pour ou contre?" et "Dépister le cancer du sein: le mammotest". 

Conseils en matière de consommation de produits laitiers

Le lait et les produits laitiers sont les denrées alimentaires dérivées du lait et donc toujours au moins partiellement d'origine animale.

Les alternatives végétales ne constituent pas du lait à proprement parler. Ces boissons sont élaborées à partir de légumineuses, de céréales, d’oléagineux, de fruits secs et de fruits, souvent par trituration et avec ajout
d’eau et de divers ingrédients. Elles peuvent éventuellement être enrichies en calcium et en vitamines. 

Le CSS rappelle quelques balises nutritionnelles proposées par les diététiciens. Une consommation régulière et modérée de lait et de produits laitiers est généralement conseillée

  • Lait demi-écrémé ou yaourt : 7 fois par semaine
  • Fromage à pâte dure : 4 fois par semaine
  • Fromage à pâte molle : 2 fois par semaine
  • Fromage frais/blanc : 1 fois par semaine ou plus.

    Les quantités préconisées quotidiennement pour un adulte sont de 250 à 500 ml de lait ou yaourt demi-écrémé, ou d’alternative végétale enrichie en calcium, et 30 à 40 g de fromage à pâte dure ou molle.

Photo © ovydyborets & © al62 - fotolia.com

Mis en ligne le 24/11/2015

Référence
La place du "lait et produits laitiers" dans une alimentation saine. Problématique examinée conjointement à une revue de la littérature sur un lien éventuel avec le cancer du sein. Avis du Conseil supérieur de la santé n° 8918. Octobre 2015. 

 

Consultez également toutes nos actualités :