• Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Le lait est-il un aliment sain?

Faut-il s'en méfier ?

lait-prudenceDe nombreuses informations contradictoires circulent sur le lait

Une étude publiée récemment dans la très sérieuse revue BMJ a étudié l'influence de la consommation de produits laitiers sur la mortalité et la fracture de hanche.

Les auteurs se sont basés sur deux cohortes suédoises, la première comportant plus de 60.000 femmes âgées de 39 à 74 ans au départ de l'étude (1987-1990) et la seconde plus de 45.000 hommes âgés de 45 à 79 ans en 1997.

Ces personnes ont complété des questionnaires s'intéressant notamment à leur consommation de produits laitiers.
La durée de suivi pour les femmes atteint en moyenne plus de 20 années, et pour les hommes plus de 11.

Les résultats doivent être interprétés avec prudence, car il s'agit d'une étude d'observation, basée sur les réponses des participants ; d'autres facteurs d'influence peuvent éventuellement contribuer aux constatations relevées.

Des observations interpellantes

Les auteurs relèvent que la consommation de lait est associée à un risque accru de décès (toutes les causes réunies) chez les femmes et les hommes (avec un effet plus marqué chez les femmes).
Cette consommation est également associée avec un risque accru de fracture (plus particulièrement de hanche) chez les femmes. Ces effets s'accroissent avec la dose de lait ingérée.

Ces effets négatifs ne sont pas retrouvés pour tous les produits laitiers. Ainsi, la consommation de lait battu, de yaourt et de fromages a, dans cette étude, un effet inverse. Les femmes qui ont une consommation importante de produits laitiers fermentés et de fromages ont en comparaison avec des femmes en mangeant peu, une mortalité et un risque de fractures réduit.

Les scientifiques expliquent cet effet par la richesse du lait en lactose et galactose.
La présence de ces sucres dans l'intestin est associée à une augmentation des marqueurs de stress oxydatif et d'inflammation. A l'inverse, la consommation de produits laitiers fermentés réduirait ces marqueurs (aucune association dans un sens ou l'autre n'étant constatée avec les fromages).

Que faire ?

La consommation de produits laitiers est globalement favorable à la santé. Ils représentent une source de calcium importante. Il est préférable de les consommer sous forme demi-écrémée ou écrémée, pour réduire l'apport en graisses saturées. 

Cette étude est de bonne qualité et s'appuie sur l'observation de deux grands groupes de personnes. Elle présente cependant des limites liées à sa méthodologie et ses résultats devraient être confirmés par d'autres études.

Elle incite à une certaine prudence.
Chez les adultes, la consommation de lait pourrait, par précaution, être réduite et remplacée par du lait battu, du kéfir, du yaourt et des fromages.
En effet, ces produits dérivés du lait semblent avoir un profil plus bénéfique que le lait lui-même.

Vous pouvez lire sur ce site notre article "Lait : pour ou contre ?" et notre dossier consacré à "l'ostéoporose".

Photo © pix4U - Fotolia.com & © volod2943 - Fotolia.com 

Mis en ligne le 16/02/2015

Références
K. Michaëlsson, A. Wolk, S. Langenskiöld et al. Milk intake and risk of mortality and fractures in women and men: cohort studies. BMJ 2014; 349: 6015.

Consultez également toutes nos actualités :