• La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner

Le travail est-il soutenable?

On peut en douter au vu de quelques données récentes...

travail soutenableAinsi, les statistiques de l’INAMI montrent une augmentation importante des personnes relevant de l’assurance maladie invalidité: le nombre des personnes en incapacité de travail depuis plus d’un an est passé, entre 2004 et 2015, de ± 204.000 invalides à ± 347.000. En 2015, pour la première fois, les dépenses liées à l’incapacité de travail dépassent celles du chômage.

Le burnout au centre des attentions

On peut considérer que le burnout est la pointe visible d'un iceberg: en effet, avant que le burnout apparaisse, de nombreux signes révèlent l’ampleur des difficultés vécues par les individus dans le monde du travail. Citons par exemple l'absentéisme ou le présentéisme, le stress, les troubles du sommeil, la consommation d’antidépresseurs et d’alcool, etc.

Le premier numéro de la Revue "Sociétés en changement" propose un intéressant article titré "Le travail est-il devenu insoutenable"? (1)
Il présente quelques chiffres pour situer l'ampleur du problème. Une étude commanditée par le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale et basée sur les cas rencontrés par des médecins généralistes et des médecins du travail durant trois mois, évaluait en 2010 à 0,8% la prévalence du burnout en Belgique. Il s’agit d’une probable sous-estimation. Ainsi, en 2013, une autre enquête s’est attaché au burnout auprès d’un public d’infirmiers et de médecins. Les estimations chiffraient à 6,6% le nombre de personnes souffrant de burnout et à 13,5% celles appartenant au groupe à risque d’y glisser.

Vous pouvez lire sur ce site notre dossier "Burnout: pourquoi?"  et notre article "Le bore-out, ou mourir d'ennui au boulot". 

Développer le concept de travail "soutenable"

On peut certainement partager le questionnement des auteurs: mais "que se passe-t-il dans les entreprises et les organisations pour que de plus en plus de personnes se consument à cause de leur travail ?"

On peut énumérer bien des éléments contribuant à l'apparition d'un burnout: rythme de travail excessif; accumulation d’incidents; contradictions entre aspects qualitatifs et quantitatifs, entre sécurité et productivité; dilemmes moraux; impossibilité de concilier vie professionnelle et vie privée; etc.

Le burnout apparaît alors comme une réaction, une forme de protestation muette.

A ce stade de souffrance, il est encore trop souvent renvoyé à la seule sphère individuelle, à la prise en charge médicale, avec l’objectif de "recharger les batteries" et de trouver des solutions adaptatives pour reprendre le travail.

Pourtant, la riposte ne peut pas être seulement individuelle. Il est indispensable d’aborder les conditions d’exercice du métier, de questionner le sens du travail et de déceler les contradictions et ambiguités dans son organisation et les objectifs assignés aux individus.

Comme le soulignent les auteurs de l’article cité ci-dessus, "prévenir ou guérir le burnout nécessite de se pencher sur le type de performance qui s’est progressivement imposé depuis les années 80, tant dans les entreprises marchandes que dans les institutions non marchandes". Ils en relèvent quelques caractéristiques, notamment:

  • L’intensification de la production, qui va de pair avec une exigence d’intensifier sa propre implication dans l’activité
  • Un effacement des distinctions entre temps de travail et temps hors travail
  • Le type d'évaluation et le développement du "gouvernement par l’objectif"
  • L'exigence d'excellence
  • La diffusion d’une idéologie de l’entreprise de soi, dans laquelle chacun est appelé à devenir le gestionnaire de ses capitaux existentiels : argent, santé, éducation, etc.
  • Une destruction des formes de solidarité proche par lesquelles les professionnels se liaient pour résister et revendiquer d'autres conditions de travail. 

Le concept de travail soutenable est une des pistes qui pourrait être développée au cours des prochaines années pour sortir de l’ornière…

 Photos © opticaltech - Fotolia.com & © rogerphoto - Fotolia.com

Mis en ligne le 03/04/2017

Référence
Thomas Périlleux. Le travaiL est-il devenu insoutenable ? In Société en changement. N°1 - mars 2017. https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-iacchos/actes-et-publications/IACCHOS-societes%20en%20changement-brunout-2017.pdf

Consultez également toutes nos actualités :