• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Pensez à vous faire vaccinner

Les acides gras "trans"

A proscrire!

friturePrésents notamment dans des margarines, pâtisseries et divers plats préparés industriels, les acides gras "trans" représentent une menace sérieuse pour notre santé.

Des procédés de fabrication de l'industrie alimentaire amènent la création de ces graisses particulières, appelées acides gras "trans".
Le but recherché est généralement de donner aux aliments une consistance plus solide et d'augmenter leur possibilité de conservation.

On en trouve par exemple une proportion de 1 à 2% parmi les acides gras présents dans les margarines ménagères de formulation récente, mais cette proportion montait à 15 - 20% dans des margarines de moindre qualité et jusqu'à 40 - 60% dans des margarines pour préparations industrielles.

Des acides gras "trans" peuvent également être produits lors de la préparation des repas, lorsqu'on élève fortement la température des matières grasses (friture, grillade, etc).

Malheureusement, ces graisses "trans" sont particulièrement néfastes pour notre santé: elles augmentent les taux de cholestérol dans le sang et favorisent les inflammations dans les parois des artères, avec un risque accru de maladies cardio-vasculaires. En outre, elles accroissent aussi le risque de développer un diabète.

A l'inverse, la consommation d'acides gras insaturés est favorable à la santé du coeur:  

  • l'huile d'olive (acides gras monoinsaturés),
  • les huiles de maïs, de tournesol, d'arachide, de soja, etc (acides gras polyinsaturés, dont les "oméga-6)
  • les acides gras "oméga 3" contenus dans certains poissons ont également un effet protecteur.

Sauf exceptions (sur prescription médicale), seuls les apports alimentaires de ces acides gras bénéfiques sont actuellement conseillés. 

Le Conseil Supérieur de la Santé a émis il y a quelques années un avis sur la problématique des acides gras "trans".
Il préconisait une législation contraignante imposant un contrôle de l'usage des acides gras "trans" à l'industrie agro-alimentaire. Il recommandait l'interdiction de la vente d'aliments contenant plus de 2g d'acides gras "trans" industriels par 100g d'huile ou de graisse.

Pour prendre connaissance de l'avis du Conseil Supérieur de la Santé. 

Vous pouvez aussi lire sur ce site notre dossier "Maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC): les éviter, les soigner".

Photo © Patryssia - Fotolia.com

Mis en ligne le 10/04/2017

Référence
Avis 8666 - Les acides gras trans d'origine industrielle. Conseil Supérieur de la Santé (2012). 

Consultez également toutes nos actualités :