• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique

Marcher, se lever, bouger

Un investissement gagnant pour la santé!

se lever bougerLa revue The Lancet a publié en 2016 les résultats d’une méta-analyse incluant 13 études déjà publiées.

En combinant ces études, portant au total sur plus d’un million de personnes âgées de plus de 45 ans suivies pendant plusieurs années, les auteurs montrent l’effet bénéfique d’une activité physique modérée: baisse du risque de mortalité prématurée, de la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et à certains cancers.

Les données recueillies dans ces études concernaient aussi bien le temps passé en position assise chaque jour, le temps passé devant la télévision et la durée d’activités physiques quotidienne.

Ainsi, les participants ont été classés en 4 groupes selon leur niveau d’activités quotidien :

  • moins de 5 minutes d’activités physiques par jour ;
  • 25 à 35 minutes d’activités physiques par jour ;
  • 50 à 65 minutes d’activités physiques par jour ;
  • 60 à 75 minutes d’activités physiques par jour.

Les chercheurs ont relevé les effets du niveau d’activités physiques sur la mortalité liées à toutes les causes et sur la mortalité liée spécifiquement à certaines maladies (affections cardiovasculaires, cancers du sein, du côlon et du rectum).

Lors de l’analyse de résultats, ils ont observé que 75 % des décès relevés dans les études sélectionnées étaient d'origine cardiovasculaire ou cancéreuse.

Un conseil: bouger...

Selon les conclusions de ces chercheurs, 60 à 75 minutes d’activités physiques modérées à intenses par jour compenseraient l’impact négatif d’une longue journée au bureau en position assise. 

Par contre, ce niveau d’activités n’éliminerait pas totalement l’excès de risque lié à un temps important (plus de 3 à 5 heures) passé devant l’écran de télévision.

Une activité physique modérée correspond à une marche rapide (plus de 5 km/h) ou la pratique du vélo pour le plaisir (± 15-20 km/h).

L’éude montre que même une activité de plus courte durée (25 à 35 minutes par jour, comme généralement recommandé) est associée à une baisse du risque de mortalité prématurée associée à la position assise prolongée.

… se lever et marcher

Une nouvelle étude, incluant plus de 7.900 adultes de 45 ans et plus aux Etats-Unis, donne de nouvelles indications utiles pour prévenir les conséquences d’une position assise prolongée.
En effet, il semble que le temps total passé en position assise n’est pas seul en cause.
Les chercheurs ont constaté que des périodes de position assise prolongées, de l’ordre d’une à deux heures sans bouger, sont plus nocives que de nombreuses périodes plus courtes réparties dans la journée, même si le nombre total d’heures est identique.

La conclusion pratique à en tirer est claire: toute personne qui doit passer une partie de sa journée en position assise, comme devant son ordinateur par exemple, a intérêt à se lever régulièrement et à bouger!

A retenir : Un moyen simple pour compenser des périodes prolongées en position assise est de faire des pauses actives, en marchant 5 minutes toutes les heures, par exemple.

Feu orange : Plus le niveau d’activité diminue, plus le risque de décès prématuré augmente.

Photos © endostock - Fotolia.com& © Mimi Potter - Fotolia.com

Mis en ligne le 16/11/2017

Référence: 
- Ekelund U et coll. Does physical activity attenuate, or even eliminate, the detrimental association of sitting time with mortality? A harmonised meta-analysis of data from more than 1 million men and women. Lancet. Published online 27 juillet 2016.
- Diaz KM, Howard VJ, Hutto B, Colabianchi N, Vena JE, Safford MM, et al. Patterns of Sedentary Behavior and Mortality in U.S. Middle-Aged and Older Adults: A National Cohort Study. Ann Intern Med. [Epub ahead of print 12 September 2017] doi: 10.7326/M17-0212


Consultez également toutes nos actualités :