• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne

Moisissures dans la maison

Ne les laissez pas s'installer!

moisissuresLa présence de moisissures dans notre logement peut être responsable d’effets défavorables pour notre santé. Il s’agit le plus souvent d’asthme, de bronchite ou rhinite allergique.

Les moisissures peuvent entraîner trois types de problème

  • l’allergie, généralement respiratoire
  • l’apparition d’infections à champignons, touchant par exemple les poumons. Elles surviennent généralement chez des personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies.
  • des inflammations des muqueuses (nez, gorge, voies respiratoires).

Bon à savoir : Certaines personnes sont plus sensibles aux effets des moisissures: les très jeunes et les très âgées, celles atteintes de troubles de l’immunité (immunodépression) ou d’une maladie respiratoire chronique.

Des habitations à assainir

En France, la proportion de logements présentant des traces visibles de moisissures est estimée entre 14 et 20%.
Selon le CRIPI, à Bruxelles, près de 30 % des logements sociaux présentent au moins une pièce avec plus de 3 m² de moisissures visibles et moins de 30 % seulement n’ont pas de taches visibles.
Certaines écoles et lieux de travail ne sont pas épargnés par le phénomène.

Les moisissures de l’habitat sont généralement liées à la présence d’une humidité excessive dans les habitations.

Les causes peuvent être liées aux caractéristiques de l’habitat et/ou aux activités et habitudes de vie des occupants.

Caractéristiques de l’habitat

L'isolation des bâtiments anciens est justifiée d'un point de vue énergétique et environnemental. Mais elle entraîne parfois, surtout en cas de mauvaise conception, l’apparition de nouveaux phénomènes. Par exemple, le placement de double ou de triple vitrage déplace la condensation (initialement présente sur les simples vitrages) vers les parois les plus froides comme des murs non isolés. Ces emplacements ("ponts thermiques") sont particulièrement favorables à la prolifération de moisissures.
Dans les vieilles maisons construites en zone humide, l’humidité peut aussi être la conséquence de remontées d’eau ascensionnelle.

Activités et habitudes des habitants

Les activités domestiques et la respiration des habitants produisent de grandes quantités de vapeur d’eau. Cette humidité doit être évacuée par un renouvellement d’air suffisant pour éviter les phénomènes de condensation sur les surfaces plus froides du logement.
Le risque d’apparition de moisissures est accru dans les logements mal chauffés ou sur-occupés.

Attention : L’humidité produite par notre transpiration peut se condenser dans notre matelas si nous dormons dans une chambre trop froide. Ce milieu humide crée alors des conditions favorables au développement des moisissures.

Bon à savoir : La présence de papier peint, riche en éléments nutritifs, favorise le développement de moisissures dans les maisons humides. La peinture offre un milieu moins favorable à leur développement. 

Comment reconnaître la présence de moisissures? 
Elles se manifestent par des taches aux murs et plafonds, une odeur d’humidité, de champignon, de moisi, par des zones de peinture écaillée ou boursoufflée.

Bon à savoir : Si la surface cumulée des zones contaminées par des moisissures est supérieure à 3 m2, la contamination est considérée comme élevée et les risques pour la santé également. 

Comment lutter contre les moisissures

Des mesures simples permettent de limiter ou de contrôler la présence de moisissures dans le logement:

  • réparer les fuites d’eau (tuyau, corniche, etc) rapidement, pour éviter une humidification profonde des murs
  • renouveler l’air du logement au moins une fois par jour (fenêtre grande ouverte pendant minimum 15 minutes
  • chauffer les pièces habitées à 17° minimum
  • fermer la porte de la salle de bains pendant son usage, installer un extracteur d’air ou ouvrir la fenêtre (15 minutes) après bains et douches
  • fermer la porte de la cuisine pendant les cuissons d'aliments, utiliser une hotte à évacuation extérieure ou ouvrir la fenêtre pour évacuer la vapeur
  • limiter le nombre de plantes d’intérieur
  • laisser un espace derrière les meubles et rideaux pour laisser circuler l’air le long des murs froids (murs extérieurs non isolés).

Si vous envisagez des travaux pour améliorer le confort et l’isolation, demandez conseil et veillez à la qualité de la rénovation du bâtiment.

Bon à savoir : Une tache de moisissures sur un mur? Vous pouvez appliquer à l’éponge de l’eau de Javel diluée (4 volumes d’eau et 1 volume de Javel). Laisser sécher et recouvrez si nécessaire d’une peinture lavable.

Vous pouvez lire sur ce site notre dossier consacré à la pollution de l'air.

Photos © алексей 159 - Fotolia.com & © branislav - Fotolia.com

Mis en ligne le 22/01/2018

Références
- Moisissures dans les bâtiments: des effets avérés sur la santé. Rev Prescrire. 2017; 37 (140): 944-945
- Pollution intérieure: le problème des moisissures. http://www.environnement.brussels/etat-de-lenvironnement/archives/rapport-2007-2010/environnement-et-sante/pollution-interieure-le
- Moisissures. http://environnement.sante.wallonie.be/files/document%20pdf/Fiche_Moississures_VF.pdf

 

Consultez également toutes nos actualités :