• Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne

Molluscums : bénins mais contagieux

Des petites papules sans gravité...

molluscums enfants1Les molluscums contagiosums se présentent sous forme de petites lésions de la peau, rondes et de couleur blancheâtre ou rose, un peu nacrées.
Leur taille varie de la tête d’épingle au petit pois. Souvent, le centre de la lésion est creusé d’une petite dépression (cratère).

Les molluscums peuvent atteindre toutes les parties du corps, à l’exception de la paume des mains et de la plante des pieds, avec une préférence pour le tronc et le visage.

Les molluscums sont sans gravité, mais peuvent provoquer des démangeaisons. Ils peuvent aussi être gênants et/ou inesthétiques en raison de leur localisation.

Il s’agit d’une infection virale bénigne qui concerne généralement des enfants, des adolescents et des adultes jeunes, plus particulièrement s’ils ont une peau sèche liée à un eczéma atopique.

Les molluscums guérissent spontanément dans l’année qui suit leur apparition.

Ils sont contagieux par contact direct ou par l’intermédiaire du linge de toilette. La contagiosité augmente en cas de grattage ou de blessure des molluscums.
Pour diminuer le risque de transmission au sein de la famille ou à l’école, les lésions seront couvertes par des vêtements ou, en cas de grattage, par un pansement. Mais il n'y a aucune raison de limiter les contacts avec d'autres enfants vu l’aspect bénin de l’affection.

Bon à savoir : En Belgique, la présence de molluscums contagiosums chez un enfant n’est pas une raison d’exemption des activités de gymnastique, de sport ou de la piscine.

Le traitement des molluscums

Le traitement n’est pas indispensable.

Il présente l’avantage de réduire ou d’éviter le risque de dissémination

  • soit vers d’autres parties du corps,
  • soit vers d’autres personnes.

Il peut aussi être indiqué en cas de démangeaisons ou si le molluscum provoque une gêne (zone de frottement comme le cou, aspect disgracieux, etc).

Le traitement consiste à détruire les molluscums ; deux techniques sont généralement utilisées :

  • cryothérapie (application d’azote liquide pour détruire le molluscum par le froid)
  • ablation par curetage effectué par le médecin.

Comme le traitement est généralement un peu douloureux lors de son application, le médecin peut appliquer un gel anesthésique préalablement.
Il n’y a pas d’impératif à traiter un enfant qui présente une crainte du traitement, est agité ou le refuse.

Bon à savoir : Si l’on décide d’appliquer un traitement, il est conseillé de la faire dès l’apparition des premières papules : on évitera ainsi leur multiplication à divers endroits du corps.

Photo © Robert Kneschke & © Monkey Business - Fotolia.com

Mis en ligne le 18/04/2016

Références
- Molluscums : un traitement n’est pas toujours nécessaire. Rev. Prescrire. 2016 ; 36(388) : 130.
- Molluscum contagiosum. Article ID: ebm00277(013.031). www.ebmpracticenet.be. Site réservé aux médecins.

Consultez également toutes nos actualités :