• Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Musicothérapie: des effets prometteurs?

On entend souvent dire que "la musique adoucit les mœurs".

musicotherapie pianoCette expression souligne l’effet apaisant de certains morceaux musicaux.

Mais il semble que la musique ait des effets bien plus diversifiés et marqués sur notre cerveau.
Une influence sans doute positive si l’on pense aux heures passées par beaucoup d’entre nous à écouter nos morceaux préférés. Une écoute qui déclenche des émotions et du plaisir, via la libération d’endorphines. Ces neurotransmetteurs activent des circuits de récompense comme le font la nourriture, l’orgasme sexuel, etc.

Mais au delà du plaisir, l’écoute de morceaux musicaux semble bien avoir des effets thérapeutiques.

Ainsi, le très sérieux site www.ebmpracticenet.be, dédié en Belgique à la médecine basée sur les preuves (Evidence Based Medecine - EBM), relève que: 

  • "La musique affecte les êtres humains de différentes façons, des niveaux inférieurs de la fonction cérébrale (système nerveux autonome) aux niveaux supérieurs.
  • La musicothérapie a un effet positif sur les enfants présentant des difficultés de prise de contact, une conduite mutique, psychotique ou agressive.
  • La musicothérapie peut être utile dans les situations où l'enfant ou l'adolescent n'est pas en mesure de traiter verbalement sa/ses préoccupations.
  • La musicothérapie (...) peut être combinée avec la thérapie artistique et la thérapie psychomotrice. Étant donné que la musique permet aux gens de se sentir bien et augmente leur bien-être, elle augmente également l'efficacité d'autres traitements."

Une aide à la rééducation et au maintien des fonctions cognitives

Espace Seniors, une association d‘éducation permanente, a analysé l’intérêt d’inclure la musique dans la prise en charge des aînés en maison de repos.

Selon les auteurs de cette analyse, "l’écoute ou la pratique de la musique active différentes zones du cerveau en même temps. Le fait que ces zones soient activées simultanément va renforcer les connexions entre elles. Le transfert d’informations d’une zone à l’autre devient plus rapide et le nombre de neurones assurant cette connexion augmente".

Chez des personnes atteintes d’accident vasculaire cérébral (AVC), de troubles dégénératifs de la mémoire (maladie d’Alzheimer), de certaines maladies neurologiques comme la maladie de Parkinson, etc, les cellules nerveuses du cerveau (les neurones) et surtout les connexions entre elles, sont perturbées ou détruites.
Des chercheurs posent l’hypothèse que la réceptivité à la musique serait une aptitude cognitive beaucoup plus résistante que d’autres et donc qu’elle resterait préservée lors de nombreuses atteintes cérébrales.
La persistance de cette aptitude permet de trouver un appui par exemple

  • pour la rééducation au mouvement de personnes ayant des troubles neurologiques. Il semble que le rythme musical joue un rôle important dans ce cas.
  • pour la rééducation au langage.

Selon Espace Seniors, la musique contribue ainsi à la réhabilitation des personnes présentant des troubles cognitifs.

"L’écoute ou la pratique de la musique présente un réel potentiel thérapeutique et préserve du déclin cognitif lié à l’âge".

L’association plaide dès lors pour l’inclusion de la musique dans la prise en charge des aînés en maison de repos.

Alors, si cela vous chante, maintenant que vous connaissez la musique, emplissez-en vos oreilles, à condition qu’elle vous procure du bien-être. Il est inutile d’attendre que les experts accordent leurs violons sur le niveau d’efficacité de cette aide thérapeutique, dans la mesure où ses effets indésirables semblent nuls!

Nous vous proposons une autre forme d'entraînement cognitif. Les expressions faisant référence à la musique et aux instruments de musique ne manquent pas. Pour en citer quelques-unes: accorder les violons; connaître la musique; si ça vous chante; un réveil en fanfare; c’est toujours la même chanson; ne tirez pas sur le pianiste; mener une affaire tambour battant… A vous d'en trouver d'autres!

Photos © olly - Fotolia.com & © Sir_Oliver - Fotolia.com

Mis en ligne le 22/02/2016

Références
- Formes de traitement psychothérapeutique pour enfants et adolescents. Musicothérapie. Article ID: ebm00696(033.020). www.ebmpracticenet.be. Site réservé aux médecins.
- Vous reprendrez bien un peu de musique ? De l’intérêt d’inclure la musique dans la prise en charge des aînés en maison de repos. Disponible sur le site /www.espace-seniors.be

Consultez également toutes nos actualités :