• Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Nouveau coronavirus : un voyageur prévenu…

L'Organisation mondiale de la santé a recensé, de septembre 2012 à la mi-juillet, 88 cas confirmés d'infection par le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), dont 45 mortels. Il n'est pas interdit de s'envoler pour la péninsule arabique, mais des précautions de bon sens s'appliquent toutefois.

coronavirusLa toute grosse majorité des patients ayant contracté le MERS-CoV se trouvent en Arabie saoudite, dans les Émirats arabes unis, en Jordanie et au Qatar. Allemagne, France, Italie, Royaume-Uni et Tunisie ont aussi notifié quelques cas. Il s'agissait soit de malades transférés pour recevoir des soins, soit de voyageurs revenant du Moyen-Orient.

 

Le MERS-CoV est une nouvelle souche de coronavirus, une vaste famille de virus qui peuvent engendrer des pathologies de gravité variable, du rhume commun au très contagieux syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) qui avait sévi en 2003.

 

Les symptômes courants d'une infection à MERS-CoV sont des troubles respiratoires aigus et sévères s'accompagnant de fièvre, de toux et d'essoufflement.

On ne connaît pas encore la source du virus (même si elle est probablement animale), ni le mode de contamination. Une transmission interhumaine a été observée dans certaines « grappes » de cas, survenant parmi les proches du malade ou ses dispensateurs de soins. Elle est toutefois sporadique et suppose un contact étroit.

Il n'existe aucun traitement spécifique du syndrome respiratoire du Moyen-Orient à nCoV.

Les pays ont été conviés à renforcer leur surveillance des infections respiratoires aiguës sévères. L'OMS et l'European Centre for Disease Prevention and Control suivent de près la situation à l'échelle internationale. L'Institut scientifique de santé publique et le Centre de référence pour les pathogènes respiratoires (KULeuven) font de même pour notre pays. Celui-ci n'a jusqu'à présent enregistré aucune infection à MERS-CoV. Il dispose de tous les tests nécessaires pour poser rapidemment le diagnostic si un cas suspect se présentait.

Voyages: pas de restriction, des précautions

Il n'y a pas de restriction aux voyages vers la péninsule arabique. Le SPF Santé publique indique toutefois qu'il serait judicieux, pour les personnes affaiblies (âge avancé, cancer, maladie chronique...), de postposer leur déplacement.

Les voyageurs sont néanmoins conviés, pour limiter le risque général d'infection, à éviter les contacts rapprochés avec des personnes présentant toux, fièvre et problèmes respiratoires, et les contacts avec les animaux. D'autre part, ils veilleront à se laver les mains à l'eau et au savon - voire avec un gel antiseptique – régulièrement (et systématiquement après un contact direct avec une personne malade ou son environnement). Enfin, les règles de sécurité alimentaire de base sont de rigueur: toujours bien cuire sa nourriture, peler fruits et légumes crus, veiller à la salubrité de l'eau de boisson...
Si, pendant ou après leur séjour au Moyen-Orient, les voyageurs présentent les signes d'une infection des voies respiratoires, ils doivent consulter un médecin dès que possible.

Mis en ligne le 20/07/2013

  • Publication de l'Institut scientifique de santé publique, 3 juillet 2013, et du SPF Santé publique, juillet 2013
  • OMS, section Alertes épidémiques, Infection à coronavirus, et Foire aux questions sur le nouveau coronavirus
  • Consultez également toutes nos actualités :