• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique

Pesticides: prudence

Le printemps sans pesticides 2017, c'est maintenant!

pesticidesL'asbl Adalia propose une action en Wallonie, afin de développer les alternatives aux pesticides et jardiner au naturel. Par ailleurs, en France, la 12ème édition de la semaine sans pesticides démarre le 20 mars.

Nous profitons de l'occasion pour rappeler le contenu d'un avis récent du Conseil Supérieur de la Santé en Belgique.  
Celui-ci souligne que l'utilisation de pesticides à l'intérieur de nos habitations n'est pas  sans risques, malgré la réglementation stricte appliquée en Belgique.

Il rappelle que leur usage doit s'accompagner de la prudence nécessaire.

Les pesticides (ou biocides) sont des substances (trop) souvent utilisées contre les insectes et les arthropodes :

  • aérosols et bombes aérosols à gâchette
  • appareils à évaporation thermique, placés dans une prise de courant; bandelettes imprégnées de produit volatil (par exemple placées sans les armoires pour éliminer les mites)

  • poudres contre les insectes rampants (comme par exemple les fourmis et cafards); boîte appât contenant un insecticide
  • produits contre les parasites (puces, tiques) chez les animaux domestiques
  • produits pour le traitement des tapis pour lutter contre les acariens, pour le traitement des plantes, pour la protection du bois, etc

En Belgique, cela représente plus de 1000 produits.

Bon à savoir: Biocide signifie "qui tue les organismes vivants".

L'exposition de l'utilisateur aux biocides se déroule à toutes les étapes de l'application du produit : mélange, remplissage du liquide de pulvérisateur, manipulation de l'appareillage d'application, nettoyage de l'appareil après l'application...
L'exposition secondaire est celle qui se déroule après l'application; elle concerne tous les occupants de la zone d’habitation traitée.

Un système de pictogrammes avertit l'utilisateur de ces produits que ces derniers peuvent représenter certains risques. Ces pictogrammes sont faciles à comprendre.

Bon à savoir: Vous trouverez les pictogrammes et leurs explications dans la brochure "Produits chimiques : lisez l’étiquette, elle vous protège !" diffusée par le SPF Santé publique, sécurité de la chaine alimentaire et environnement.

Les personnes plus fragiles

Certains groupes de la population peuvent être plus sensibles aux effets de ces produits : ce sont les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les personnes âgées, mais aussi les personnes allergiques ou asthmatiques qui généralement présentent une sensibilité plus élevée aux produits chimiques.
Les enfants qui marchent à quatre pattes sont plus particulièrement exposés, par exemple lors d'une application contaminant le sol d’une pièce (traitement du tapis plain contre les acariens) ou d'un traitement de lits ou de fauteuils (contre les puces). En effet, ils mettent fréquemment leurs mains dans la bouche. 

Il faut aussi prendre garde aux effets cumulatifs potentiels liés à l'action simultanée de différents biocides, ou d'un biocide avec d'autres substances présentes simultanément dans notre environnement. Ainsi, il est totalement déconseillé, dans une même pièce, de réaliser un traitement par aérosol et en même temps de placer une plaquette ou un diffuseur.

Bon à savoir : L'exposition due à l'usage résidentiel des pesticides est largement supérieure (10 à 100 fois) à l'exposition due à l'alimentation.

Réduire les risques

Voici quelques conseils pour réduire les risques associés à l'utilisation de biocides.

  • Avant usage d'un pesticide, enlever les denrées alimentaires de la pièce ou les recouvrir correctement
  • Suivre scrupuleusement les instructions de l'étiquette du produit
  • Prévoir une protection personnelle adéquate (vêtements couvrants, gants jetables, etc). Le port d'un masque à poussière contre les vapeurs de solvants ne constitue pas une protection adéquate
  • Appliquer correctement (pulvériser de manière ciblée dans le sens de la ventilation)
  • Quitter la pièce après une application au pulvérisateur
  • Ne pas surdoser le produit: c'est inutile (ce ne sera pas plus efficace) et cela accroît le risque toxique
  • Aérer les pièces en journée en cas d'utilisation d'un diffuseur électrique
  • Se laver les mains après avoir manipulé des plaquettes, cassettes, colliers, etc
  • Aspirer les tapis et nettoyer les sols de manière régulière.

On peut aussi appliquer quelques "bonnes vieilles" mesures alternatives pour réduire la présence d'insectes dans la maison - et donc l’usage de pesticides :

  • tapette
  • moustiquaires
  • rubans adhésifs jaunes pourvus d'un adhésif puissant. Les insectes attirés sont capturés par contact avec l'adhésif
  • source de lumière UV puissante disposée derrière un treillis auquel une tension électrique est appliquée. Les insectes attirés sont électrocutés
  • usage d'un ventilateur qui limite la mobilité des insectes.

Feu orange: Une attention particulière aux enfants qui peuvent mettre en bouche des tablettes anti-moustiques à placer dans une prise de courant.

Bon à savoir: Il est important, lorsque l'application est terminée, de stocker les produits en lieu sûr (hors de portée des enfants) et de ne pas les transvaser dans des bouteilles ordinaires ou dans des récipients de cuisine

Photos © dvoriankin & © Olivier DIRSON - fotolia

Mis à jour le 27/03/2017

Référence
Avis du Conseil supérieur de la santé n° 8717. Exposition résidentielle aux produits destinés à lutter contre les insectes et autres arthropodes. 

Consultez également toutes nos actualités :