• Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique

Pilule contraceptive et risque de thromboembolie veineuse

Toutes les pilules ne sont pas égales !

actu pilulesLe Centre Belge d’Information Pharmacothérapeutique (CBIP) se fait l’écho de la publication récente, dans la revue scientifique BMJ, d’une large étude scientifique. Celle-ci reprenait plusieurs milliers de cas de thromboembolies veineuses survenus chez des femmes âgées de 15 à 49 ans.

Les chercheurs confirment que le risque de thromboembolie est différent selon le type de pilule contraceptive orale prise par les femmes.
Celles qui utilisent une pilule de 3e ou 4e génération ont un risque 1,5 à 1,8 fois supérieur à celle qui prennent une pilule de 2e génération, et un risque multiplié par 4 par rapport à des femmes ne prenant pas de contraceptif oral.

Précisons que ce risque reste néanmoins relativement faible. 
Il est d’ailleurs moins élevé avec la prise d'une pilule contraceptive qu'en cas de grossesse. 

Le CBIP en conclut que les pilules monophasiques de 2e génération, associant oestrogènes et progestatifs, restent le premier choix pour les femmes qui choisissent ce type de contraception.

Vous trouverez une liste de ces pilules dans notre article "Pilule de 3e et 4e génération: qu'en penser?"

Pour réduire le risque de thromboembolie veineuse, il est également important d’éviter l’association d’une contraception hormonale et de la consommation de tabac. 

La contraception, ce n'est pas que la pilule

La contraception, c’est l'ensemble des moyens utilisés pour éviter une grossesse suite à un rapport sexuel.

Il existe deux grandes catégories de moyens contraceptifs :

  • les méthodes hormonales, qui bloquent le cycle menstruel et l'ovulation
    Parmi les méthodes hormonales, on trouve : la pilule contraceptive, le patch hormonal, l'anneau vaginal hormonal, l'implant hormonal, la piqûre contraceptive hormonale, la pilule du lendemain.
  • les moyens mécaniques (barrières), qui empêchent la rencontre du spermatozoïde et de l'ovule.
    Les méthodes mécaniques sont le stérilet, le préservatif masculin (capote), le préservatif féminin, les spermicides, le diaphragme et la cape cervicale.

La pilule contraceptive associant oestrogènes et progestatifs est le moyen de contraception le plus souvent utilisé dans notre pays. Son efficacité est très élevée, lorsqu'elle est prise régulièrement, sans oublis.

Parmi les nombreux autres moyens contraceptifs disponibles, chaque femme peut choisir celui qui correspond le mieux à ses attentes.
Si l'on souhaite éviter la prise d'hormones, on peut notamment envisager le placement d'un stérilet, qui est un excellent moyen contraceptif.

Tous les moyens contraceptifs ont des avantages et des inconvénients. Le choix d'une contraception est donc un sujet à discuter sérieusement avec son médecin.

Vous pouvez lire sur ce site notre dossier "contraception". 

Photo © Photographee.eu & © Voyagerix - fotolia.com

Mis en ligne le 16/11/2015

Référence
Contraceptifs oraux et risque de thromboembolie veineuse. Folia Pharmacotherapeutica. Octobre 2015. Site du CBIP. 

Consultez également toutes nos actualités :