• Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Prévention du suicide: premier rapport de l'OMS

 

 actusuicideL'Organisation Mondiale de la Santé publie en ce mois de septembre 2014 son premier rapport sur la prévention du suicide

L'OMS relève que plus de 800.000 personnes meurent sur la planète, chaque année, suite à un suicide. 
Toutes les classes d'âge sont concernées. Au niveau mondial, le taux le plus important est relevé chez les personnes de 70 ans et plus, mais ce sont les jeunes qui sont les plus concernés dans certains pays.

En Europe, le taux de suicide est, d'après les estimations, légèrement plus élevé que la moyenne mondiale de 11,4 pour 100 000 habitants en 2012 (15 chez les hommes et 8 chez les femmes).
Un premier pic y est observé chez les jeunes, un second chez les hommes d'âge moyen et une nouvelle recrudescence chez les personnes âgées.

L'OMS souligne avec inquiétude que le suicide est la principale cause de mortalité dans le groupe d'âge des 15–29 ans dans de nombreux pays européens.


A l'échelle mondiale, les trois méthodes les plus fréquentes sont l'intoxication par pesticides, la pendaison et le recours à une arme à feu. 

 Le rapport rappelle que le cumul de plusieurs facteurs de risque vient accentuer la vulnérabilité d'une personne aux comportements suicidaires.

 

Extrait du rapport
Parmi les facteurs de risque liés au système de santé et à la société en général figurent les difficultés d'accès aux soins de santé et à la prise en charge requise, l'accès facile aux moyens de suicide, les descriptions inappropriées ou sensationnalistes du suicide dans les médias qui ne font qu'accroître le risque de suicide mimétique, et la stigmatisation des personnes qui recherchent de l'aide pour faire face à leur comportement suicidaire, à leurs troubles de santé mentale ou à leur consommation abusive de substances psychoactives.
Les facteurs de risque liés à la communauté et aux relations incluent la guerre et les catastrophes naturelles, le stress provoqué par l'acculturation (parmi les peuples autochtones ou les réfugiés), la discrimination, le sentiment d'isolement, la maltraitance, la violence et les relations conflictuelles. Enfin, les facteurs de risque au niveau individuel incluent les antécédents de tentative de suicide, les troubles mentaux, la consommation nocive d'alccol, les pertes financières, la douleur chronique et les antécédents familiaux de suicide.

Agir collectivement

Le rapport de l'OMS souligne que le suicide est évitable. 

L'expérience de nombreux pays montre que la limitation d'accès à certains moyens peut aider à prévenir les décès par suicide: par exemple un accès limité aux pesticides et aux armes à feux ou la sécurisation des ponts. Cependant, ces mesures doivent être adaptées aux situations locales.

Une autre mesure évoquée concerne les médias, invités à traiter le sujet avec réserve, en évitant de céder au sensationnalisme.

Par ailleurs, le diagnostic et la prise en charge précoces des personnes à risque sont essentiels. On sait par exemple que les troubles mentaux et l'usage nocif de l'alcool sont responsables de nombreux suicides. 

Enfin, il faut assurer un suivi rigoureux des personnes ayant fait une tentative de suicide. Diverses mesures de soutien doivent être accessibles: lignes téléphoniques, contacts et consultations de professionnels, entraide et implication de la communauté, etc. 

Le regard collectif doit aussi évoluer. En effet, les comportements suicidaires peuvent être influencés par des facteurs sociaux, psychologiques, culturels ou autres, interdépendants, mais la stigmatisation associée aux troubles mentaux et au suicide dissuade de nombreuses personnes de demander de l'aide.

Le site mongeneraliste publiera en septembre 2014 un article consacré au problème du suicide. 

Photo © naoe27 - Fotolia.com & © rolffimages - Fotolia.com

Mis en ligne le 10/09/2014

Référence
Prévention du suicide. L'état d'urgence mondial. OMS. 2014. 

Consultez également toutes nos actualités :