• Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne

Tendinites: penser aux médicaments

Les douleurs tendineuses peuvent être invalidantes… 

tendinite medicamentLa Revue Prescrire, dans son numéro d’avril 2016, rappelle que la prise de certains médicaments peut expliquer l’apparition de tendinites.

Les tendons sont des tissus fibreux qui attachent les muscles aux os. Ils subissent des tractions importantes lors de certains mouvements articulaires.

Le plus souvent, l’inflammation d’un tendon est liée à une utilisation trop intense de celui-ci.
Les sportifs connaissent parfois cet incident. La mise en tension d’un tendon, liée à une contraction musculaire, est douloureuse d’abord en début d’entrainement, puis s’estompe pendant l’échauffement.
Si ce signe d’alerte n’est pas écouté et qu’un repos n’est pas respecté, la tendinite s’aggrave. La douleur ne disparaît alors plus à l’échauffement, voire devient permanente.

Quelques métiers et occupations à risque
- Epaule (coiffe des rotateurs) et poignets: maçons, peintres, agriculteurs, etc
- Coude et/ou poignet: usage intensif d’une souris ou d’un clavier, avec mauvaise position du poignet; professions avec ports de charges lourdes, mouvements répétitifs de flexion, extension ou rotation de la main; joueurs de tennis, etc
- Cheville (tendon d’Achille): joggeurs, travaux de force mobilisant les jambes.

Souvent, quelques semaines, voire mois, sont nécessaires pour que les lésions tendineuses guérissent. Les causes (surcharge musculaire trop forte, excès d’entraînements, posture inadaptée, etc) doivent être corrigées.
Les complications possibles sont une diminution de l’amplitude, voire un blocage, des mouvements, une rupture du tendon, partielle ou complète.

La mise au repos du tendon est essentielle à sa guérison.

Bon à savoir : Pour prévenir les tendinites, il est conseillé d'utiliser un matériel bien adapté à l'activité (chaussures par exemple); d'éviter les erreurs d’entraînement, les mouvements mal effectués et les mauvaises postures; de respecter des temps de pause et un repos suffisant.

Feu orange : Les tendinites peuvent être favorisées par des traumatismes, l'utilisation prolongée de machines vibrantes (marteau pneumatique, etc), une obésité, une goutte, des maladies rhumatismales… 

Et les médicaments ? 

Certaines atteintes des tendons peuvent être liées à la prise d’un médicament.
Cet effet toxique peut débuter quelques jours, voire quelques mois après le début du traitement, parfois même après son arrêt!

Certaines personnes sont plus susceptibles de rencontrer ces problèmes, notamment:

  • des personnes âgées
  • des personnes atteintes de maladies rhumatismales
  • des personnes pratiquant des sports sollicitant beaucoup certains tendons.

Généralement, ces inflammations disparaissent quelques semaines à mois après l’arrêt du médicament concerné.

Il y a un risque de séquelles lorsque la cause n’est pas identifiée et que le médicament continue à être pris après l’apparition des douleurs.

Quels sont les médicaments qui peuvent parfois causer des tendinites?

Il s’agit

  • de certains antibiotiques qui appartiennent à la "famille" des quinolones.  Des études ont montré que ces antibiotiques étaient responsables d’atteintes du tendon d’Achille (bas du mollet) principalement, et même de ruptures de ce tendon. Les premiers signes sont une douleur localisée, gênant la marche. Mais tous les autres tendons peuvent aussi être atteints.
  • des statines, ces médicaments utilisés pour réduire le risque cardiovasculaire par une baisse du choléstérol. Toutes les statines peuvent être responsables d’atteintes tendineuses, généralement après plusieurs mois de traitement. Ici aussi, tous les tendons sont concernés, avec une prédilection pour le tendon d’Achille.
  • des corticoïdes. La prise de médicaments dérivés de la cortisone fragilise les tendons, quelle que soit la voie d'administration: par la bouche, en injection locale (infiltration, intra-articulaire).
  • moins souvent, de médicaments comme l’isotrétinoïne (utilisée dans certains cas d’acné grave) et l’acitrétine (utilisée dans certains cas de psoriasis).

Photos © ittipol & © goa novi - Fotolia.com

Mis en ligne le 02/05/2016

Références
- Atteintes tendineuses d'origine médicamenteuse. Rev Prescrire. 2026; 36 (390): 265-268. 

Consultez également toutes nos actualités :