• Pensez à vous faire vaccinner
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin

Un été à Rio pour les Jeux Olympiques?

Quelques conseils santé de l'ECDC

JO BresilLes Jeux Olympiques d’été de Rio débuteront le 3 août prochain, pour se clôturer le 18 septembre par les Paralympiques.
Cet événement regroupera des athlètes et supporters du monde entier. Des manifestations internationales de cette ampleur accroissent le risque de propagation rapide de maladies transmissibles et la possibilité de pandémies (par importation et/ou exportation de maladies).
Selon l'European Center for Disease Prevention and Control  (ECDC), quelques recommandations sont utiles, aussi bien sur place — pour pour ne pas gâcher son séjour —, qu’avant et après le voyage — afin d’éviter d’amener des maladies d’Europe au Brésil ou du Brésil en Europe.

Sur place, les voyageurs risquent surtout des maladies gastro-intestinales, c’est pourquoi les précautions hygiéniques de base sont d’application.
Le risque d’infections transmises par des moustiques, comme le virus du Zika, la dengue et le chikungunya, est plutôt faible étant donné que la compétition se tiendra durant les mois hivernaux, les plus frais et secs de l’année à Rio. Toutefois, l’usage de répulsifs anti-moustiques, de vêtements couvrants et de moustiquaires reste fortement conseillé afin de minimiser la probabilité de transmission par ce type de vecteurs. La région de Manaus, au Nord du pays, où se dérouleront certains matches de football, demeure plus à risque en raison de son climat. Le danger est en outre que des voyageurs reviennent en Europe porteurs d’un virus et le transmettent dans des pays où des vecteurs du même type, les moustiques Aedes, sont présents.

En raison de l’épidémie actuelle de Zika, il est fortement déconseillé aux femmes enceintes d’entreprendre ce voyage. En effet, cette maladie est généralement bénigne mais les femmes enceintes peuvent transmettre le virus au foetus, provoquant notamment des retards de croissance et des anomalies congénitales, ou encore la mort foetale et l’avortement spontané. 

De même, on recommande aux personnes souffrant d’une maladie chronique grave ou d’un déficit immunitaire de consulter leur médecin et de demander conseil à une travel clinique avant leur départ.

Le risque d’importer des maladies au Brésil concerne par exemple la rougeole et la rubéole, qui ont récemment été éliminées au Brésil. Afin d’éviter de les réintroduire, les voyageurs provenant de pays où ces maladies sont endémiques devraient être dûment vaccinés.

Vous pouvez lire sur ce site nos articles consacrés au Zika, à la malaria, au Chikungunya, à l'hépatite A.

En résumé, voici ce à quoi il est préférable d’être attentif

Précautions avant le départ

  • S’assurer d’avoir une assurance de voyage multirisques en ordre;
  • Se renseigner sur les vaccinations à prévoir avant le voyage et vérifier l’état de son carnet de vaccination (protection contre poliomyélite, diphtérie, tétanos, coqueluche, rougeole, rubéole et oreillons). La vaccination contre l’hépatite A est recommandée; les personnes ayant reçu deux doses de ce vaccin sont protégées à vie.
  • Dans certaines zones du Brésil (principalement Belo Horizonte, Brasilia et Manaus), on a recensé des cas de fièvre jaune, il est donc important de s’informer et de prendre les mesures adéquates en fonction des régions où l’on prévoit de voyager (cette vaccination n’est pas utile si on se rend uniquement à Rio de Janeiro).
  • Selon votre état de santé, une vaccination contre la grippe pourrait être envisagée;
  • Si vous prévoyez un séjour prolongé en zone rurale, consultez votre médecin afin d’évaluer l’éventuelle nécessité d’un vaccin contre la rage;
  • En dehors de Rio de Janeiro, la malaria est présente dans certaines parties du Brésil: renseignez-vous sur une éventuelle prophylaxie antipaludique.

Conseils une fois sur place

  • Veiller aux précautions hygiéniques de base pour minimiser le risque de maladies gastro-intestinales;
  • Se munir de répulsifs anti-moustiques efficaces et de vêtements couvrants et utiliser des moustiquaires la nuit;
  • Boire uniquement de l’eau minérale en bouteille et utiliser des glaçons industriels;
  • Consommer de la viande et du poisson bien cuits, des plats en sauce à au moins 60°C, des salades conservées à moins de 5°C et peler les fruits et légumes avant consommation;
  • Etre attentif aux conditions d’hygiène des endroits où l’on sert des produits locaux comme des jus de fruits frais, des noix de coco ou autres boissons;
  • Eviter tout contact avec les chiens et chats errants, qui pourraient être atteints de la rage. En cas de morsure, griffure ou léchage d’une plaie par un animal, lavez abondamment la plaie à l’eau et au savon pendant 10 minutes et rendez-vous immédiatement chez un médecin.
  • Eviter tout rapport sexuel non protégé (préservatif) afin de diminuer la probabilité de transmission d’infections sexuellement transmissibles.

Au retour

En cas fièvre et/ou de symptômes évoquant une grippe après le retour en Europe, consulter son médecin en l’informant du séjour au Brésil. L’ECDC recommande aussi, aux voyageurs ayant été hospitalisés au Brésil, d’en informer le personnel soignant, en cas d’hospitalisation dans l’année suivant leur retour.

Photo © pixelproHD - Fotolia.com & © niroworld - Fotolia.com

Mis en ligne le 28/06/2016

Références
- Zikavirus, Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (ITG), 31 mars 2016, http://www.itg.be/itg/Uploads/MedServ/Fzika.pdf.

- Zika virus disease epidemic: potential association with microcephaly and Guillain–Barré syndrome, ECDC, 11 avril 2016, http://ecdc.europa.eu/en/publications/Publications/zika-virus-rapid-risk-assessment-11-april-2016.docx.pdf.
- Potential risks to public health related to communicable diseases at the Olympics and Paralympics Games in Rio de Janeiro, Brazil, 2016, European Centre For Disease Prevention and Control (ECDC), 10 mai 2016, http://ecdc.europa.eu/en/publications/Publications/Risk-assessment-mass%20gathering-Rio-2016-10May2016.pdf.

 

Consultez également toutes nos actualités :