• Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin

Acné juvénile

pdf Pour imprimer cette fiche-patient167.16 KB

points clésLes points clés

L’acné est une inflammation chronique des glandes sébacées et des follicules pileux. Elle survient à la puberté et touche 80% des adolescents. Lorsqu’elle est mal vécue, il convient de consulter.

acne juvenileLes signes

Boutons rouges, points noirs et microkystes blancs (comédons) apparaissent sur le visage, le cou, les épaules et le dos. La peau est souvent grasse et luisante.

La cause

À la puberté, des hormones mâles (androgènes) sont sécrétées chez l’homme comme chez la femme. Elles stimulent les glandes sébacées situées à proximité des poils.
Lorsque ces glandes sont trop sensibles à la présence d’hormones, elles produisent du sébum en excès, se bouchent et favorisent la colonisation de bactéries: c’est l’acné.

 

N.B. L’acné n’est pas liée à un défaut d’hygiène. 

Facteurs favorisants

  • Certaines professions (restaurateur, garagiste).
  • Certains médicaments (antiépileptiques, antidépresseurs, corticoïdes, contraceptifs).
  • Certains cosmétiques.

Les conséquences

Il arrive que l’acné puisse entrainer une mauvaise image de soi et parfois, des cicatrices disgracieuses à long terme.

L’évolution

se fait par poussées pendant plusieurs mois ou années. L’acné répond bien au traitement mais il faut être patient. Certains traitements majorent parfois des boutons durant plusieurs semaines avant de les faire disparaître (ex: Roaccutane®). Il faut en général poursuivre un traitement local d’entretien pour éviter les récidives.

le traitementLe traitement

En cas d'acné discrète

  • Crèmes ou pommades à base de vitamine A (contre-indiquées dès le désir de conception et pendant la grossesse);
  • Lotions anti-inflammatoires et antibiotiques (peroxyde de benzoyle par exemple).

En cas d'acné plus importante

  • - Pilule contraceptive “anti-androgènes”: elle est plutôt réservéeà des acnés associées à un trouble des règles, à la pousse de poils ou à des acnés rebelles.
  • Antibiotiques: Certains sont contre-indiqués en cas de grossesse et d’allaitement.
  • Vitamine A Acide (Isotrétinoïne): Son usage nécessite une contraception poursuivie 2 mois après l’arrêt du traitement et des prises de sang régulières (bilan du foie et test de grossesse).

quelques conseilsLa prévention

  • Le soleil : sur le moment, il améliore l’acné. Mais une exposition au soleil est souvent suivie d’une poussée.
  • Régime : il est inutile (sauf en présence d’une indication comme un surpoids ou un trouble alimentaire).
  • Les cosmétiques : démaquillez-vous avec de l’eau et du savon. Evitez les lotions toniques et les fonds de teint. Cependant, ceux contenant du peroxyde de benzoyle ou de l’acide salicylique peuvent améliorer un peu l’acné et sont sans risques.
  • L’hygiène : lavez-vous le visage deux fois/jour maximum avec des savons doux, peu détergents (qui moussent peu). Appliquez les crèmes après avoir nettoyé la peau. Ne percez pas vos boutons (risque de cicatrices).
  • La barbe : utilisez un rasoir électrique ou mécanique (aiguisez et nettoyez les lames après usage).

quand consulterQuand reconsulter

  • Si le traitement est inefficace ou mal toléré
  • En cas de mal-être
  • Pour la jeune femme: en cas d’apparition de poils sur tout le corps, d’acné sur le torse et dans le dos ou de troubles des règles. 

Rédaction : Dr M Sustersic, sept 2011. Adaptation, mise à jour : Comité de lecture de la SSMG, Dr M Sustersic, sept 2016. Relecture: T.Orban. Sources: www.therapeutique-diagnostique.org ; www.ebmpracticenet.be consulté en sept 2016. Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Illustration: O.Roux.