• Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Asthme

pdfPour imprimer cette fiche-patient205.85 KB

points clésLes points clés

L’asthme est une maladie due à une inflammation chronique des voies respiratoires. Cette hyperréactivité bronchique est favorisée par l'obésité et des facteurs génétiques. Sous l’effet de nombreux facteurs extérieurs, les bronches s'inflamment et se spasment: c’est la crise d’asthme.

Les facteurs extérieurs

Ils varient selon les personnes:

  • La pollution, le pollen, les poils d’animaux, les acariens
  • Le tabagisme (actif ET passif)
  • L’air froid, humide et chaud
  • Les efforts
  • Les émotions fortes, le stress
  • Certains médicaments (aspirine, anti-inflammatoires)
  • L’exposition professionnelle à des substances chimiques ou des fumées
  • La survenue d’épisodes infectieux respiratoires...
  • asthme

Les signes

Vous présentez des épisodes fréquents de toux, de gêne pour respirer, de sifflements, d’oppression thoracique (surtout en fin de nuit et à l’effort).

Quels sont les risques?

Le souffle peut manquer en continu et cela peut retentir sur votre quotidien. Si les signes de l’asthme se dégradent sur plusieurs jours, on parle d’exacerbation. Cela peut survenir à tous les stades de la maladie mais surtout dans les stades les plus sévères. Il faut s’en méfier car cela peut conduire à une crise d’asthme grave voire au décès en l'absence de traitement.

L’évolution spontanée

La maladie asthmatique ne se guérit pas. Cependant, un traitement bien suivi permet en général de supprimer les symptômes et de vivre normalement.

le traitementLe traitement

Son but

Son but est de contrôler la maladie avec le moins d’effets indésirables possible et de:

  • réduire les symptômes et la gêne dans le quotidien;
  • éviter les crises et les exacerbations;
  • éviter l’aggravation à long terme et le déclin du souffle.

- Le traitement de fond
Il agit sur l’inflammation chronique et évite les crises. Il faut parfois plusieurs semaines pour qu’il agisse pleinement.

- Le traitement des crises
Il agit sur le spasme bronchique. Il est à prendre dès qu'une crise arrive.

Le suivi est essentiel

  • Consulter régulièrement, y compris quand tout va bien.
  • Consulter si le nombre ou l'intensité des crises augmentent; si votre asthme n'est pas contrôlé (symptômes la nuit ou à l'exercice).
  • Surveiller votre DEP (débit expiratoire de pointe).
  • S'assurer auprès de son médecin du bon usage de votre inhalateur.
  • Lui dire si la maladie vous gêne ou si vous tolérez mal votre traitement.

quelques conseilsLes mesures associées

  • Arrêtez de fumer, évitez les endroits enfumés.
  • Evitez ce qui vous déclenche une crise
  • Apprenez les techniques de respiration ou de relaxation, elles pourraient aider à réduire les symptômes
  • Participez à des programmes d’éducation thérapeutique
  • Perdez du poids si nécessaire
  • Faites de l’activité physique (éventuellement, en prenant au préalable un traitement par aérosol doseur)

quand consulterAppelez le 112

Si lors d’une crise...

  • vous avez du mal à parler;
  • vous ressentez une grande fatigue;
  • vos lèvres, vos doigts sont bleus;
  • vous ne savez plus trop où vous êtes;
  • le traitement n’est pas efficace.

 

Rédigé par: A. Meneau, janvier 2011. Réécriture, mise à jour, mise en page: Dr M Sustersic.
Validation, relecture: Comité de lecture de la SSMG et Dr M Sustersic mars 2016.
Sources: GINA 2010, SPLF 2007, ANAES 2001 et 2004/www.ebmpratice.net consulté en mars 2016.
Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
I
llustration: O. Roux.