• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne

Constipation de l'adulte

 

pdfPour imprimer cette fiche-patient239.42 KB

points clésLes points clés

Il s’agit d’un ralentissement du transit entraînant un inconfort. On est constipé lorsque l’on constate une diminution de la fréquence des selles et des difficultés de défécation. 

Les signes

Les selles sont souvent dures, moins fréquentes, d’émission difficile.
La constipation donne l’impression de devoir encore aller à la selle après y être allé.
Elle peut entraîner des douleurs diffuses dans le ventre.

Les causes

De nombreux facteurs peuvent être en cause :

  • une alimentation pauvre en fibres et/ou en boissons ;
  • un rythme de vie perturbé : voyages, vacances, changement des habitudes alimentaires, fortes chaleurs ;
  • des facteurs psychologiques (ex : dépression, stress) ;
  • la prise de certains médicaments ;
  • des muscles de l’anus défectueux ;
  • certains maladies endocriniennes (ex : hypothyroïdie) ou neurologiques (ex : maladie de Parkinson).

constipation adulteLe diagnostic

En présence d’autres signes (ex : diarrhée, douleur associée, persistance des signes au delà d’une semaine, fatigue...) , l’examen clinique pourra être complété d’une prise de sang. Elle permettra de rechercher une maladie sous-jacente.
Dans de rares cas, des examens plus complets seront proposés.

Les risques

La constipation persistante peut favoriser la survenue :

  • d’infections urinaires ;
  • de fissures anales (responsables de douleurs et saignements) ;
  • d’hémorroïdes.

L'évolution spontanée

Le changement des habitudes hygiéno-diététiques permet le plus souvent une amélioration. 

quelques conseilsConseils 

  • Mangez des fibres : la quantité est à augmenter petit à petit pour limiter les gaz et les ballonnements (environ 15 à 20 grammes de fibres par jour en deux prises).
    On en trouve :
    • dans les céréales ++ (pain au son, pain complet),
    • dans les fruits secs (pruneaux, abricots secs, amandes),
    • dans les fruits et les légumes.
  • Buvez bien (au moins 1,5 litre de liquides par jour).
  • Faites de l’exercice régulièrement (marche, natation).
  • Allez à la selle de manière régulière quand le besoin se fait sentir.
  • Prenez votre temps aux toilettes (être au calme si possible).
  • Utilisez un marche-pied, si cela vous aide.

le traitementLe traitement

Si les mesures hygiéno-diététiques ne suffisent pas, votre médecin pourra vous prescrire :

  • Des laxatifs. Ils sont souvent prescrits au long cours. Seuls les laxatifs stimulants sont à éviter au long cours.
  • Des séances de rééducation du périnée si besoin. 

quand consulterReconsultez vite en cas

  • De maux de ventre intenses.
  • De nausées ou vomissements.
  • De sang sur les selles.
  • De douleurs anales lors de la défécation.
  • D’arrêt des gaz et/ou des selles.
  • De perte de poids.
  • D’aggravation de la constipation.

Rédigé par : Dr A Meneau, Dr M Sustersic, avril 2011. Adaptation et mise à jour : Comité de lecture de la SSMG, Dr M Sustersic, mars 2017. Sources : Practice Guidelines WGO 2007 ; www.ebmpracticen.be et consulté en mars 2017. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Illustration : O Roux.