• Le cancer de l'intestin
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique

Hypotension orthostatique

pdfPour imprimer cette fiche-patient158.83 KB

points clésLes points clés

Elle est définie comme une baisse de la tension artérielle trop importante (> 20 mmhg) lors du passage à la position debout, ou lors de la station debout prolongée.
Elle est fréquente et augmente avec l’âge. Il s'agit de la première cause de chute chez la personne âgée.

Vous pouvez ressentir

  • Une sensation d’étourdissements (“vertiges”)
  • Un voile noir ou scintillement devant les yeux
  • Les oreilles qui bourdonnent
  • Une faiblesse des muscles
  • Des douleurs dans le cou ou les épaules

L’hypotension orthostatique provoque parfois une brève perte de connaissance, y compris indépendamment du changement de position.

Les causes

Normalement, lors du passage à la position debout, de nombreux mécanismes se mettent en place pour permettre au sang de bien arriver aux organes comme le cœur et le cerveau.
L’hypotension orthostatique survient lorsque ces mécanismes font défaut.

Elle est favorisée par:

  • l’âge
  • certains médicaments
  • la fatigue et le stress;
  • le diabète, la maladie de Parkinson, l’insuffisance veineuse;
  • la déshydratation.

Quels sont les risques?

Aucun, à part les conséquences des chutes éventuelles.

L’évolution spontanée

La guérison est possible si l'on trouve une cause à traiter (comme une déshydratation par exemple).

le traitementLa prise en charge

hypotension orthostatiqueLe diagnostic

Il se fait par la mesure de la tension artérielle. Celle-ci chute fortement quelques secondes à quelques minutes après être passé de la position couchée à la position debout.

Le traitement

Souvent, il suffira de modifier les médicaments que vous avez l’habitude de prendre. Parfois, votre médecin vous prescrira des médicaments pour lutter contre la chute de tension.

quelques conseilsLa prévention

Les mesures qui soulagent

  • Prenez le temps pour vous lever, en restant plusieurs minutes assis, surtout si vous êtes resté longtemps allongé
  • Porter des bas de contention
  • Surélevez la tête du lit
  • Buvez suffisamment, surtout en période de fortes chaleurs (au moins 1,5 litre par jour)
  • Evitez les repas trop copieux
  • Evitez de trop chauffer les pièces
  • Evitez de vous exposer aux températures extérieures élevées
  • Evitez de prendre des médicaments sans l’avis de votre médecin
  • Faites des exercices des jambes et de l’abdomen (natation), décroiser les jambes, piétiner sur place;
  • Utilisez des chaises pliantes portables
  • Prenez un peu plus de sel (10 g/j) l’avis de votre médecin
  • Buvez rapidement de l’eau froide.

quand consulterQuand reconsulter ?

  • Si vous vous blessez lors d’une chute
  • Si le malaise ne passe pas au bout de 10 minutes
  • Si vous avez perdu connaissance plus de quelques secondes
  • Si votre pouls est irrégulier.

 

Rédaction: Dr Meneau et Dr Sustersic mars 2016. Sources: ESC 2013; HAS 2008 Harrison 13ème édition, CNEG 2000; www.ebm-practice.net
Illustration: O. Roux. Relecture, mise à jour et validation: Pr Baguet, Dr Ennezeat, Comité de lecture de la SSMG, Dr M Sustersic en fev 2016.Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.