• Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique

Insuffisance cardiaque

pdfPour imprimer cette fiche-patient148.5 KBt

points clésLes points clés

L’insuffisance cardiaque est une maladie grave. Dans cette maladie, le cœur n’est plus capable de faire son travail: faire circuler le sang pour envoyer de l’oxygène dans tout l’organisme.
Elle touche de 0,4 à 2% de la population, surtout les personnes âgées.

Les symptômes

Vous avez du mal à respirer (dyspnée).
Vous êtes fatigué lors des efforts ou même au repos.
Vos pieds et vos jambes sont parfois gonflés.

insuffisance cardiaque

Parfois il n’y a aucun symptôme alors que le corps fonctionne mal.

Les causes

Des maladies du cœur sont le plus souvent en cause: maladie des coronaires, hypertension artérielle, anomalie des valves ou du rythme cardiaque, ...
Parfois une maladie des poumons est responsable: bronchite chronique (BPCO), embolie pulmonaire, ...
En sont également: l’alcoolisme, les problèmes de thyroïde, l’anémie sévère, l’obésité, le diabète, ...

Le diagnostic

L’examen clinique, une prise de sang, l'échographie cardiaque et la radiographie des poumons permettent de confirmer le diagnostic.

Quels sont les risques?

  • A court terme: l’insuffisance cardiaque peut s’aggraver brutalement.
    Cela peut entraîner une détresse cardio-respiratoire voire la mort.
    De nombreux facteurs peuvent provoquer ces poussées: l'arrêt des traitements, l'excès de sel, les troubles du rythme, le manque d'oxygénation du cœur, les poussées d’hypertension, les infections, l'abus d’alcool, un régime trop salé...
  • A long terme: l’insuffisance cardiaque va s’aggraver peu à peu.
    Les symptômes seront présents pour des efforts de moins en moins importants. Les traitements permettent de ralentir l'évolution et parfois de faire régresser la maladie.

le traitementLa prise en charge

Certains médicaments diminuent les symptômes;

D’autres ralentissent l’évolution de la maladie et parfois la font régresser. Il faut plusieurs semaines voire quelques mois pour ressentir leur efficacité;

Dans les stades avancés, la pose d’un pace maker est parfois proposée;

Il faudra également traiter les causes de l’insuffisance cardiaque et les facteurs de risque cardiovasculaire.

quelques conseilsLa prévention

  • Suivre des règles diététiques:
    • Limiter les apports en sel: moins de 4 à 5 g/j (voir avec votre médecin)
    • Ne pas abuser de l’alcool (moins de 1 à 2 verres/j)
    • Limiter les apports de liquide (boissons, aliments): moins de 1,5 à 2 l/j (voir avec votre médecin).

  • Avoir une bonne hygiène de vie:
    • Arrêter le tabac
    • Faire de l’activité physique selon les recommandations de votre médecin (au minimum 30 à 40 minutes de marche par jour). Cela améliore la tolérance à l’effort
    • Suivre un programme de réadaptation physique en centre de réadaptation ou à domicile peut vous y aider
    • Eviter les efforts physiques trop importants (ceux qui entraînent chez vous des symptômes).

Les précautions:

  • Prendre le traitement comme prescrit, en évitant les erreurs
  • Eviter l’auto-médication (pas d’anti-inflammatoires)
  • Surveiller votre poids: vous peser 2 fois par semaine
  • Faire tous les ans le vaccin contre la grippe et tous les 5 ans le vaccin contre le pneumocoque
  • Eviter l'altitude élevée (plus de 2500m) ou les dénivelés responsables des symptômes, ainsi que les endroits chauds et humides.
  • L’activité sexuelle est à moduler selon vos symptômes. Ne pas hésiter à en parler à votre médecin.

quand consulterAppelez le 112

  • si l’essoufflement s’est aggravé brutalement
  • si vous avez du mal à parler.

quand consulterConsultez rapidement

  • si vous prenez plus de 2 kg en 3 jours
  • si vos jambes sont plus gonflées
  • si vous avez une sensation de malaise en vous levant
  • si vous faites des malaises et perdez connaissance
  • si vous urinez peu (moins de 3 verres dans la journée).

Rédaction: Dr Meneau et Dr Sustersic, 2011. Mise à jour, validation: Pr JPBaguet, Dr PEnnzeat, comité de validation de la SSMG, Dr MSustersic, mars 2016. Sources: ESC 2012 Illustration: O. Roux. Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.