• La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin

Pyélonéphrite de l'adulte

pdfPour imprimer cette fiche-patient563.91 KB

points clésLes points clés

La pyélonéphrite est une infection du rein. Elle est souvent causée par une infection urinaire passée inaperçue ou négligée. Elle concerne surtout la femme.

Les symptômes

  • Fièvre et/ou des frissons
  • Douleurs dans le rein ou dans le dos
  • Parfois, brûlures urinaires, envie fréquente d’uriner ou troubles digestifs (nausées, diarrhées)...

Les causes

Le plus souvent, l’infection vient de bactéries issues de l’intestin ou du vagin. Lorsqu’elles empruntent un chemin anormal (les voies urinaires), elles infectent tout d’abord la vessie (causant une infection urinaire), puis parfois les reins (la pyélonéphrite).

Les facteurs favorisantspyelonephrite de l adulte

  • Le contexte: boissons insuffisantes; rapports sexuels; constipation; diarrhée; grossesse, etc...
  • Une pathologie urologique (calculs dans les reins, reflux vésicourétéral...)

L’évolution et les risques

En général, l’évolution est favorable avec la prise d’antibiotiques. Parfois, l’infection peut être grave et éventuellement mettre en jeu la vie.

le traitementLa prise en charge

L’examen clinique

Son but: chercher des signes de gravité qui imposeraient une hospitalisation (malaise, tension basse, infection rénale récente). Il sera complété par:

  • une analyse d’urines faite dans un laboratoire;
  • une échographie et une radiographie des voies urinaires (ou un scanner selon les cas);
  • une prise de sang.

L’analyse d’urines au laboratoire

Chez la femme:

  • Faire d’abord une toilette intime avec des gazes et de l’eau stérile: aller d’avant en arrière;
  • Ecarter les grandes lèvres et recueillir les urines du milieu du jet dans le flacon stérile.

Le traitement

- ANTIBIOTIQUES (par la bouche ou en piqûre): essentiels à la guérison. A débuter le jour même, dès que l’analyse d’urines a été faite, sans attendre les résultats.

- PARACETAMOL: à prendre toutes les 6 heures en cas de fièvre ou douleurs.

- BOIRE environ 1,5 litre d’eau par jour. Le but: éliminer les bactéries.

Le suivi

Il est essentiel de revoir votre médecin dans les 2 à 3 jours qui suivent l’épisode. Il s’assurera:

  • de l’efficacité du traitement (grâce aux résultats d’analyse d’urines obtenus en 48 heures);
  • de l’absence de complications sur l’imagerie réalisée. Et il prévoira une analyse d’urines de contrôle à distance.

quelques conseilsEviter les récidives

Quelques conseils (mais non prouvés par la science):

  • Ne pas se retenir d’uriner;
  • Uriner après chaque rapport sexuel;
  • S’essuyer d’avant en arrière;
  • Faire une toilette intime régulière, sans excès (une fois par jour suffit) avec du savon doux;
  • Lutter contre la constipation (manger des fibres, des fruits et légumes frais...).

quand consulterConsulter vite...

  • Si la fièvre persiste après 48 h d’antibiotiques;
  • Si les signes réapparaissent;
  • Pour tout renseignement.

 

Rédigé par: Dr A Meneau / Avril 2011. Relecteur: Dr J Vanderstraeten, SSMG
Sources: ANAES 2000 ; AFSSAPS 2002, 2005 et 2010; Pilly 2008 p216-17.
Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..
Illustration: O.Roux.