• Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Vulvovaginite de la petite fille

pdfPour imprimer cette fiche-patient151.32 KB

points clésLes points clés

Il est fréquent que les petites filles aient une inflammation de la vulve ou “vulvite”.
Plus rarement, elles ont aussi des pertes vaginales, on parle alors de “vaginite”.
Ces pertes sont différentes de celles que les jeunes filles ont de manière tout à fait normale à l’approche de la puberté.

Les signesvulvovaginite de la petite fille

Votre fille peut se plaindre de :

  • Démangeaisons de la vulve (elle peut être rouge et gonflée).
  • Brûlures urinaires.
  • Pertes vaginales ou du sang qui tâchent la culotte.

Les causes

  • Le plus souvent, elles sont dues à une irritation locale provoquée par :
    • Un excès ou un manque d’hygiène.
    • Une allergie.
    • Des savons, gels de douche ou bains moussants agressifs.
    • Des fuites urinaires.
    • Une constipation.
    • La présence d’oxyures.
      Les oxyures sont de petits vers présents au niveau de l’anus. Cette infection parasitaire est très fréquente chez les enfants.
  • Rarement, un germe peut être en cause.
    Il s’agit dans ce cas d’une bactérie provenant de l’intestin. Les mycoses, quant à elles, sont très rares contrairement à la femme.
  • Encore plus rarement, certaines maladies de peau peuvent être en cause.

NB. Attention, l’irritation peut être due à la présence d’un corps étranger dans le vagin ou à un abus sexuel.

le traitementLa prise en charge

Le diagnostic

L’examen clinique est parfois complété d’un prélèvement vaginal, afin de chercher un germe en cause.

Le traitement

En général, un traitement par un antiseptique doux suffit pour guérir. On prescrit néanmoins souvent un traitement contre les oxyures. Parfois un traitement local plus fort contre l’irritation ou l’infection peut être nécessaire.

quelques conseilsPrévention

Que pouvez-vous faire pour aider le traitement et limiter les récidives?

  • - Apprenez à votre fille à s’essuyer de l’avant vers l’arrière après être allée aux toilettes.
  • Achetez-lui des culottes en coton à changer tous les jours.
  • Veillez à ce que votre fille ait une hygiène intime régulière mais sans excès.
  • Utilisez de l’eau et des savons doux pour l’hygiène intime (selon les conseils de votre médecin).
  • Evitez les savons parfumés, les gels de douche, les bains moussants, les désinfectants agressifs.
  • Contre la constipation : veillez à ce qu’elle mange des fibres.

quand consulterQuand reconsulter ?

  • - Si les signes réapparaissent.
  • Si les signes ne s’améliorent pas après une semaine de traitement.

 

Rédaction: Dr A Meneau, Dr M Sustersic, janv 2011. Mise à jour, relecture, validation: comité de validation de la SSMG, Dr M Sustersic, nov 2016. Sources: Welsh B, Vulval itch. Aust Fam Physician. 2004: 33 (7):505-10; Pilly 2008; www.ebmpracticenet.be consulté en nov 2016. Relecteurs: Pr. Stahl. Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Illustration : O. Roux.