SSMG
  • Votre généraliste vous parle et vous conseille
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre e-lettre d'information

Hoquet: un spasme anodin

Tout à coup, le diaphragme (un muscle situé entre le thorax et l'abdomen) se contracte dans un spasme involontaire et intermittent, en raison de l'irritation d'un nerf qui longe l'oesophage. Quelques secondes plus tard, la glotte se ferme brutalement, freinant ainsi l'arrivée d'air dans la trachée et les poumons. A ce moment-là, se produit un son caractéristique : celui du hoquet.

Un petit hoquet, c'est OK

Dans une immense majorité des cas, après une crise de quelques minutes, ce réflexe disparaît aussi subitement qu'il était apparu.
Le plus souvent, il n'est dû à aucune cause spéciale; ou bien il se produit en raison d'un repas trop copieux, ou absorbé trop vite, ou bien à cause de boissons ou d'aliments très chauds ou d'une consommation trop importante d'eau gazeuse ou d'alcool.

Différents "trucs et astuces" permettent de mettre fin plus rapidement à un hoquet peu agréable. Certains préconisent de boire rapidement un verre d'eau froide ou de sucer un glaçon. Mais inutile de tenter de suivre le conseil de le faire... tête vers le bas. D'autres manoeuvres parfois efficaces sont de tirer sur la langue, ou de bloquer sa respiration le plus longtemps possible, ou encore de respirer profondément, à plusieurs reprises dans une enveloppe en papier (pour augmenter la teneur en CO2 dans le sang). 
En tout cas, un hoquet passager, occasionnel, sans autre signe, n'est pas alarmant.

Un long hoquet, c'est KO

Il arrive cependant, dans des cas assez rares, que la crise persiste plusieurs heures. Ou plusieurs semaines. Ou bien que la crise récidive fréquemment, et/ou qu'elle soit accompagnée d'autres signes. Une consultation chez un médecin généraliste est alors conseillée.

En effet, lorsqu'il survient sous une forme chronique, rebelle ou récidivant, le hoquet risque de mener à l'épuisement de la personne qui en souffre, à des insomnies, à des douleurs à l'abdomen ou au thorax. Un hoquet permanent peut gêner la respiration, l'alimentation, la communication et la vie sociale.

Le traitement dépend de l'origine du problème ayant provoqué ce réflexe respiratoire incontrôlable. La présence d'autres symptômes peut orienter les recherches du médecin généraliste et révéler une maladie sous-jacente. En général, le hoquet chronique est lié à des maladies digestives, comme par exemple  une atteinte de l'oesophage, de l'estomac, du pancréas, de la vésicule biliaire… Mais des causes neurologiques (une maladie de Parkinson, un accident vasculaire cérébral) ou pulmonaires l'expliquent parfois, tout comme certains traitements. Lorsqu'aucune cause précise n'est identifiée, des traitements relaxants sont proposés.

Mis en ligne le 8 avril 2013

Ce site aborde des sujets variés :  Accidents domestiques - Accident vasculaire cérébral - Acné - AcouphènesAirAlcool - Alimentation du bébé - Allaitement - AlopécieAnémie - AnesthésieAngine de poitrine - Anorexie - Antibiotiques - Antidouleurs - Anxiété - Aphasie - Aphtes - Appendicite - Artérite - Arthrose - ArythmieAsthme - Astigmatisme - AutismeAVC - Banc solaireBarbecueBPCO -Biberon - Blessures - Boulimie - Boutons -  Bouton de fièvreBronchiolite - Bronchite aiguë - Bronchite chronique - Brûlant - Brûlures - Burn-outCalvitieCanabis - Troubles de rythme cardiaque - Risques cardiovasculaires - Cancer colorectal - Cancer de l'intestin - Cancer du sein - Canicule et chaleur - Cataracte - Cholestérol - Chutes - CirrhoseCO - Colite ulcéreuse - Côlon irritable - Conjonctivite - Constipation - Contraception - Maladie de Crohn - Modes de cuissonCystite - Dents - Dépression - DéshydratationDiabète - DialyseDiarrhée - DiverticulesDossier DMG(+) - Douleur - Droits des patientse-cigarette - Eczéma - Emphysème - Entorse - EpilepsieEruptions cutanées - Examens médicaux - Fausse coucheFibresFibrillation auriculaire - Fibromyalgie - Fièvre - Froid - Gale - Glaucome - Goutte - Grippe - GrossesseHémorroïdes - Hépatites A, B et C - Herpès labial - HodgkinHPV - Hypertension artérielle - Hyperthyroïdie - Hypothyroïdie - Iléus - Immunité - Insomnie - Maladies du gros intestin - MélanomeMyopie - Incontinence urinaireIntussuception - Invagination - IST (infections sexuellement transmissibles) - Lait - Laryngite - LégionelloseLombalgie - Lyme -  Malaria - Mammotest - Maladie de Ménière - Ménopause - Migraine - Mononucléose - Monoxyde de carbone - Mort subite du nourrisson - Affections des muscles - Mycoses - ObésitéOcclusion intestinale - Omégas 3 - Ongles incarnésOreillons - Ostéoporose - Otite - Paludisme - Papillomavirus humain - Parasites intestinauxPiqûrePlaies - PneumoniePoidsPollutionPolypes - Poux - Presbytie - Produits ménagers - Reflux gastro-oesophagien - RégimeRhinite allergique - Rhinopharyngite - Rhume - Rhume des foins - Roller, skate board - Rougeole - Sécurité sociale - SelSexualité de l'homme - Sexualité de la femmeSinusite - Soleil - Sommeil de l'adulte - Sommeil du bébé - Sport - Stress - Tabac - TDHATétanos - TicsTique - TOCTuberculose - Ulcère d'estomac - Urticaire - Varicelle - Varices - Verrues - Vertiges - Maladies de la vésicule biliaire - Vitamines - Troubles de la vue