• La violence psychologique
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Le cancer de l'intestin

Cholestérol

pdfPour imprimer cette fiche-patient159.76 KB

points clésLes points clés

Vous avez un taux trop élevé de cholestérol, de triglycérides ? Cela veut dire que vous avez trop de "graisses" dans le sang. C’est ce que l’on appelle la dyslipidémie. Elle peut être héréditaire ou secondaire à un autre trouble. Elle peut survenir à tout âge mais touche surtout les adultes. Dès 65 ans, plus d’une personne sur 3 est concernée.

Une simple prise de sang réalisée à jeûn (sans boire ni manger depuis au moins 12 heures) permet de faire le diagnostic. Elle permet de mesurer votre taux de :

  • LDL dit « mauvais cholestérol ».
  • Triglycérides (un autre type de graisses nuisible, en excès).
  • HDL dit « bon cholestérol ».

Les signes

Très souvent, il n’y en a aucun. Rarement, de petites boules ou tâches, jaunes brunâtres peuvent apparaître sur les paupières et sur les genoux.

Les risques et conséquences

cholestérolLe "mauvais" cholestérol et les triglycérides en excès se déposent sur la paroi des artères. Ils forment des plaques et les bouchent peu à peu. C’est ce que l’on appelle l’athérosclérose. Cette diminution de la qualité des vaisseaux sanguins met en danger tous les organes (coeur, cerveau, reins, membres inférieurs) à moyen et à long terme.
Cela favorise :

  • Le risque cardiovasculaire : l’infarctus du myocarde (crise cardiaque), les accidents vasculaires cérébraux (AVC, attaque ou thrombose), une mauvaise circulation au niveau des membres inférieurs (l’artérite).
  • L’insuffisance rénale.
    Un taux très élevé de triglycérides peut aussi entraîner une pancréatite aigüe.

Le “bon” cholestérol (HDL), quant à lui, protège vos artères.

Les facteurs du risque cardiovasculaire

Le risque cardiovasculaire définit la probabilité de faire un accident cardiaque ou cérébral. Plusieurs facteurs augmentent ce risque :

  • Le tabac.
  • L’hypertension.
  • Le cholesterol.
  • Le diabète.
  • La sédentarité.
  • Le surpoids et l’obésité.
  • Le stress.
  • L’excès d’alcool.

NB : Certaines pilules contraceptives augmentent ce risque.


quelques conseilsLes conseils

  • Mangez moins de graisses animales (charcuteries, viandes, fromages) et de sucreries.
  • Réduisez votre consommation d’alcool.
  • Ne négligez pas votre diabète si vous en êtes porteur.
  • En cas de surpoids, prenez conseil auprès de votre médecin ou d’un diététicien.
  • Arrêtez de fumer, c’est la meilleure chose que vous puissiez faire pour votre santé .
  • Pratiquez une activité physique quotidienne.


le traitementLa prise en charge

Adaptée, elle permet de retarder la formation des plaques d’athérosclérose et leurs conséquences.

  • Une bonne hygiène de vie et un régime alimentaire bien conduit peuvent suffire à faire baisser le cholestérol.
  • Toutefois, la prescription d’un médicament en complément de votre régime peut s’avérer nécessaire.
  • Un suivi régulier est conseillé.

quand consulterQuand reconsulter ?

Demandez-à votre médecin si un suivi régulier est nécessaire et si un contrôle de votre taux de cholesterol est indiqué.

Rédaction : M Sustersic, août 2016. Sources : ESC, EAS 2012, SSMG 2001, HIS 2013, RML 2012, www.ebm-practicenet.be consulté en août 2016. Validation, adaptation, mise à jour : Comité de lecture de Promo Santé et Médecine Générale asbl, S Scholtissen, comité de lecture de la SSMG, M Sustersic, oct 2016. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Illustration : O Roux.