• Pensez à vous faire vaccinner
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste

Varicelle

pdfPour imprimer cette fiche-patient169.82 KB

points clésLes points clés

Il s’agit d’une maladie éruptive (qui donne des boutons) liée à un virus. Elle est très contagieuse et donne une immunité durable.
Le virus reste présent toute la vie dans le corps au niveau de ganglions nerveux.
Parfois, il se réveille ou se réactive sous la forme d’un zona.
Les enfants qui ont la varicelle avant l’âge de 1 an peuvent la contracter deux fois (l’immunité est alors trop immature).

Les signes

  • Quelques jours avant l’éruption, votre enfant peut être fatigué, avoir le nez qui coule et/ou de la fièvre.
  • Ensuite, des boutons qui démangent apparaissent par poussées successives. Ils peuvent être présents partout (sur le tronc, le cou, le visage...) hormis sur la paume des mains et la plante des pieds.
  • Ces boutons changent d’aspect sur une durée de 5 à 6 jours. Tout d’abord ils apparaissent sous la forme de taches rose-rouges plates. Ces taches deviennent ensuite saillantes (on les sent au toucher). Puis des cloques remplies de liquide se forment . Elles donneront lieu à des croûtes puis des cicatrices.

La varicelle survient moins de 2 semaines après le contact avec une personne malade.

Les causes

Le virus se transmet par la salive, la toux, les crachats ainsi que par le liquide des “boutons”. L’enfant est très contagieux 2 jours avant l’apparition des boutons et jusqu’à la chute des croûtes.

L’évolution spontanée

La varicelle est souvent bénigne. Elle guérit en général en dix à quinze jours.

Les complicationsvaricelle

Elles sont rares chez les enfants sains (3%).
Il s’agit surtout de surinfections de la peau.

Des complications graves comme la méningite, la pneumonie, peuvent survenir :

  • chez les enfants de moins d’un an ou immunodéprimés (traités par corticoïdes ou chimiothérapie) ;
  • chez les adultes ainsi que chez les femmes enceintes et sur le point d’accoucher.

le traitementTraitement

  • Contre la fièvre: le PARACETAMOL. Il est à prendre toutes les 4 à 6 heures.
  • Contre les démangeaisons : les anti-histaminiques sont efficaces.
  • Contre les surinfections de la peau : utilisez si nécessaire un antiseptique incolore ; tenez les ongles de votre enfant coupés courts et propres.

NB. Ne donnez pas d’anti-inflammatoires ni d’aspirine à votre enfant. Evitez l’application de crèmes, de pommades, de poudres et de talc.

quelques conseilsMesures associées

  • Reposez-vous.
  • Evitez l’école et les collectivités pendant 8 jours.
  • Evitez d’être en contact avec des femmes enceintes ou des personnes immunodéprimées : la varicelle est dangereuse pour le foetus pendant les 2 premiers trimestres de la grossesse et pour le bébé les jours qui précédent ou suivent l’accouchement.
  • La vaccination
    Elle est utile chez tout les adultes n’ayant jamais eu la varicelle s’ils sont en contact avec un enfant malade (pour cela le vaccin doit être fait dans les 72 heures).
    Elle est aussi utile pour protéger les adolescents et jeunes adultes qui n’ont jamais eu la varicelle et les adultes travaillant dans les professions médicales et paramédicales.
    Elle est contre-indiquée chez les femmes enceintes.

quand consulterQuand reconsulter votre médecin ?

  • si votre enfant a une fièvre élevée pendant plusieurs jours;
  • s’il a des vomissements importants, une somnolence ou un comportement inhabituels.

 

Rédaction : Dr M Sustersic, Dr A Meneau, avril 2011. Mise à jour, adaptation : Comité de lecture de la SSMG, Dr M Sustersic, déc 2016. Sources : E.Pilly 2008 ; Afssaps 2004 ; recommandations vaccinales du CTV 2007. www.ebmpracticenet.be consulté en déc 2016. Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Illustration : ORoux.