• Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Le cancer de l'intestin
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne
  • La violence psychologique

Zona

pdfPour imprimer cette fiche-patient189.38 KB

points clésLes points clés

Il s’agit d’une éruption cutanée liée au réveil du virus de la varicelle. Varicelle et zona sont dus au même virus. Le zona touche surtout les adultes après 50 ans. Il atteint 20% de la population.

Le mécanisme

Au cours de l’enfance, vous avez contracté la varicelle. Même si vous en êtes guéri, le virus persiste dans les ganglions du système nerveux central à l’abri du système immunitaire. Avec le temps, l’immunité contre le virus diminuant, celui-ci peut se multiplier et sortir du ganglion.
Il emprunte alors le trajet de la racine nerveuse où il séjournait, laissant sur son passage des boutons en grappe : le zona.

NB: La prise de corticoïdes au long court favorisent le zona.

Les signeszona

Le premier signe est une douleur à type de brûlure ou de coup de poignard sur une surface de peau limitée ou une muqueuse (ex: l’oeil). Elle ne concerne qu’une moitié de corps. Il s’agit le plus souvent de l’abdomen ou du thorax.

Quelques heures ou jours plus tard, au même endroit , une rougeur puis de petites bulles remplies de liquide clair apparaissent: les vésicules. Ensuite, elles se creusent au 5ème jour et forment une croûte au 7ème jour puis cicatrisent.

Vous pouvez également présenter des sensations anormales en regard de l’éruption (fourmillements, baisse des sensations), de la fièvre et/ ou quelques ganglions à côté de l’éruption.

L’évolution

Sans traitement, la maladie évolue vers la guérison en deux à trois semaines (il peut y avoir plusieurs poussées successives). Les douleurs peuvent persister plusieurs mois et être intenses.

Les complications

  • Les douleurs, qui peuvent persister jusqu’à 6 mois après l’éruption voire rarement à vie.
  • Des surinfections de la peau.
  • Des complications oculaires en cas de zona ophtalmique.

NB: le zona ophtalmique impose une prise en charge spécialisée par un ophtalmologue.

le traitementLe traitement

Contre la douleur

Votre médecin vous prescrira des médicaments adaptés à son intensité et à ses caractéristiques.
Des crèmes contenant de la un anesthésiant local peuvent être utilisées.
En cas de douleurs persistantes, des antidépresseurs ou autres médicaments peuvent être nécessaires.

Contre la surinfection cutanée

  • Tamponnement régulier avec une solution antiseptique.
  • Une douche par jour avec un savon antiseptique.

Contre le virus

Un traitement antiviral peut être proposé si :

  • Vous avez plus de 60 ans et l’infection est prise tôt (dans les 72 heures après l’apparition de l’éruption).
  • Vous avez un zona ophtalmique.
  • Vous un zona sevère.
  • Vous avez un diabète grave.
  • Vous êtes immunodéprimé.

Le repos

À éviter: l’aspirine et tout anti-inflammatoire; l’application de crèmes, pommades, talc ou poudre.

quelques conseilsPrévention

Contagiosité

Comment?

Les vésicules contiennent le virus de la varicelle. Vous pouvez donc transmettre la varicelle à une personne pas ou plus immunisée.

Pendant combien de temps?

Toute la durée de l’éruption et jusqu’à disparition des dernières croûtes.

Que pouvez-vous faire ?

  • Evitez de fréquenter les enfants, les personnes âgées, les personnes séropositives pour le VIH et les malades sous chimiothérapie.
  • Lavage fréquent des mains y compris de l’entourage.

Vaccination

Le vaccin actuellement disponible a des indications limitées.

quand consulterQuand reconsulter ?

  • Si la douleur reste intense
  • En cas de surinfection.

 

Rédaction: Dr M Sustersic, fév 2011. Mise à jour, adaptation: Comité de lecture de la SSMG, Dr M Sustersic, nov 2016. Relectures:Pr JC Stahl, Dr J Vanderstraeten. Sources: www.therapeutique-diagnostique.org; E. Pilly 2006; Annales de dermatologie 2008; HAS 2007; www.ebmpracticenet.be consulté en nov 2016 Contact: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Illustration: O Roux.