• Mutualité Chrétienne
  • Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • La violence psychologique
  • Le cancer de l'intestin

Hyperthyroïdie : quand la thyroïde s'emballe

La glande thyroïde produit des hormones indispensables pour le fonctionnement de notre organisme. C'est elle qui, en quelque sorte, règle le régime de notre "moteur".
Il arrive qu'un dysfonctionnement de la thyroïde mène à une production excessive d'hormones thyroïdiennes.

hyperthyroidieLire le résumé.

Lorsque cela survient, c'est un peu comme si notre moteur interne s'emballait et tournait en permanence en sur-régime.

L'hyperthyroïdie risque d'entraîner des complications de santé, parfois graves. Elle doit être diagnostiquée et traitée le plus rapidement possible.


Feu orange : L'hyperthyroïdie touche plus souvent les femmes que les hommes, souvent entre 20 et 40 ans.

Le risque est accru chez les personnes dont un membre de la famille souffre d'un trouble de la thyroïde.

 

La thyroïde est une petite glande en forme de papillon située à la base du cou, sous la pomme d'Adam. Discrète et de petite taille, elle assure pourtant des fonctions essentielles. En effet, elle produit des hormones importantes, qui contribuent notamment au contrôle de notre métabolisme, au fonctionnement du cerveau et du système cardiovasculaire.

On parle d'hyperthyroïdie en présence d'une production hormonale trop élevée.
On parle d'hypothyroïdie en présence d'une production hormonale insuffisante.
On parle de thyroïdite en présence d' une inflammation de la glande, d'origine infectieuse ou auto-immune.

La thyroïde peut aussi connaître des modifications de sa forme :
- le goître est un gonflement global de la glande ;
- le nodule est une protubérance qui se développe sur la glande. Il peut y avoir un nodule unique ou des nodules nombreux (goitre multinodulaire). La majorité des nodules sont bénins ; certains, plus rares, sont cancéreux, mais leur taux de guérison est élevé.

Une consultation médicale s'impose si une bosse ou un gonflement anormal est visible à la base du cou, si les ganglions du cou augmentent ou encore si la déglutition est perturbée.

Les symptômes épuisants de l'hyperthyroïdie

Une hyperthyroïdie débutante peut passer inaperçue, mais en général, différents symptômes plus ou moins prononcés se manifestent, altèrent la qualité de vie et donnent l'alerte assez rapidement.
Sous l'effet des hormones qui "boostent" son métabolisme, la personne atteinte peut être confrontée à des palpitations cardiaques et/ou à un rythme cardiaque rapide, ainsi qu'à des problèmes d'essoufflement. Une transpiration excessive, des bouffées de chaleur ou des tremblements des mains apparaissent parfois, ainsi que des diarrhées chroniques, des difficultés à s'endormir, des sautes d'humeur, de l'irritabilité, de la nervosité, une réduction de la force musculaire.
Malgré un appétit identique ou accru, une perte de poids peut être constatée.

Une prise de sang permet de détecter une production hormonale trop élevée. Le médecin peut détecter, en palpant le cou, la présence éventuelle d'un goître, ou d'un ou plusieurs nodules sur la thyroïde. Il prescrira alors, pour préciser le diagnostic, d'éventuels examens complémentaires, comme une scintigraphie ou une échographie, parfois une biopsie.

Attention : Certains cocktails médicamenteux pour maigrir contiennent des hormones thyroïdiennes. Il est important de savoir que ces produits sont dangereux pour la santé et sont interdits en Belgique pour cet usage. Les médecins qui les prescrivent se mettent hors la loi.

Les origines variées de l'hyperthyroïdie

Les causes d'hyperthyroïdie sont nombreuses.

  • La maladie de Basedow est la cause la plus fréquente. Cette affection est dite "auto-immune" : l'organisme de la personne atteinte (souvent une femme jeune) fabrique des anticorps contre sa propre thyroïde, qui la stimulent et lui font produire davantage d'hormones. Ces anticorps peuvent aussi modifier le tissu graisseux du fond de l'orbite, faisant en sorte que les yeux saillent anormalement ("exophtalmie") ;
  •  La présence de nodules dans la thyroïde (nodules "toxiques"), qui se mettent à fonctionner en dehors de tout contrôle et à produire des hormones thyroïdiennes en excès ;
  •  Une thyroïdite, due par exemple à une infection virale ou survenant après une grossesse : en général, dans ce dernier cas, l'hyperthyroïdie n'est que transitoire et elle disparaît spontanément en quelques mois.

Feu orange : Certains médicaments riches en iode entraînent une hyperthyroïdie.

Un traitement pour calmer le jeu

Le traitement de l'hyperthyroïdie a pour but de réguler la production excessive d'hormones et d'éviter les complications de santé qu'elles peuvent entraîner sur le long terme.
Ces complications concernent notamment le coeur : arythmie cardiaque, angine de poitrine, insuffisance cardiaque. On peut aussi voir apparaître de l'ostéoporose. Dans certains cas graves, on peut arriver à une "crise thyréotoxique", où tous les signes d'hyperfonctionnement s'exacerbent et peuvent mener au coma, mais c'est extrêmement rare.

Pour atténuer les symptômes de l'hyperthyroïdie, on conseille de prendre suffisamment de repos, de supprimer les stimulants (café, boissons énergisantes...) et le tabac. Le médecin prescrit aussi un médicament béta-bloquant.  

Pour obtenir une normalisation du fonctionnement thyroïdien, des médicaments anti-thyroïdiens ou un traitement à base d'iode radioactif sont prescrits : ils agissent en plusieurs semaines à mois, selon la gravité de l'affection.
Lorsqu'ils ne suffisent pas, ou parfois en cas de goître volumineux, une ablation chirurgicale de la thyroïde, totale ou partielle, est envisagée.

Le traitement de l'hyperthyroïdie peut provoquer une hypothyroïdie: cette affection se traite plus facilement, avec la prise d'hormones à vie, sans effets indésirables (voir l'article "Hypothyroïdie, quand la thyroïde s'endort").

♦ On parle d'hyperthyroïdie lorsque la thyroïde produit trop d'hormones.
♦ L'excès d'hormones thyroïdiennes entraîne des signes comme des palpitations, de la transpiration, des bouffées de chaleur, des tremblements des mains, de l'insomnie, de la nervosité, une faiblesse musculaire, etc.
♦ L'hyperthyroïdie est traitée par des médicaments et parfois par la chirurgie. 

Photo ©Kasia Bialasiewicz - fotolia.com 

Mise à jour le 10/02/2016

Références
Hyperthyroïdie. Article ID: ebm00513(024.035). www.ebmpracticenet.be. Site réservé aux médecins. 

Index des maladies :