• Mutualité Chrétienne
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Le cancer de l'intestin
  • Pensez à vous faire vaccinner
  • La violence psychologique
  • Solidaris – Mutualité Socialiste
  • Mutualité Chrétienne

Coqueluche: toujours plus de cas!

 

coqueluche2Le nombre de cas déclarés de cette maladie infectieuse est en croissance dans notre pays.
En dépit d'un très bon taux de vaccination contre la coqueluche chez les enfants (près de 98% pour les trois premières doses et de 90% pour la quatrième), on constate une augmentation du nombre de cas de cette infection depuis 1997, avec des pics en 2007 et 2012.

En 2013, pour la seule Wallonie, 409 cas ont été déclarés; aucun décès lié à la coqueluche n'a été déclaré, mais cette infection a entraîné une hospitalisation chez plus de 80% des enfants atteints et âgés de moins d'un an !
En 2014, pour la Belgique, 1.200 cas ont été identifiés sur les 10 premiers mois de l'année.

Les enfants en première ligne de la coqueluche

Les bébés sont généralement contaminés au départ d'adultes. Chez ces derniers, l'infection peut prendre une forme atypique. Mais la toux est généralement présente pendant une période prolongée, de plus de 21 jours à 4-5 mois.
Souvent, au pire de l'infection, les malades ont de nombreuses quintes d'une toux sévère ; souvent aussi, le sommeil est perturbé et les réveils nocturnes prolongés fréquents.

Si elle est (très) gênante chez certains adultes, la coqueluche est surtout dangereuse chez les enfants : les infections graves et les décès provoqués par la maladie surviennent surtout chez ceux âgés de quelques semaines à quelques mois.

Prévenir la coqueluche chez les bébés

Les nouveau-nés sont vaccinés dès l'âge de 2 mois. 
Le vaccin n'est pas administré en dessous de cet âge, mais tout retard de vaccination devrait être évité.
En effet, l'effet de protection ne devient effectif qu'après administration de la deuxième dose, 4 semaines après la première.

Le schéma complet consiste en 3 doses en dessous de l'âge d'un an (à 8, 12 et 16 semaines), suivi d'une 4ème dose à 15 mois.

Pour assurer une protection aux nouveau-nés dès leur naissance, on recommande désormais la vaccination contre la coqueluche à toutes les femmes enceintes, à chaque grossesse.

La vaccination est administrée idéalement entre la 24ème et la 32ème semaine de grossesse. Ainsi, la femme enceinte peut fabriquer des anticorps qu'elle transmet, via le placenta, au fœtus.

Le bébé est alors protégé pendant les premiers mois de sa vie, le temps que sa propre vaccination lui permette à son tour de fabriquer ses anticorps contre la coqueluche.

En outre, tous les adultes, jeunes ou moins jeunes, qui seront en contact avec le bébé devraient recevoir un rappel de vaccination contre la coqueluche, de préférence avant la naissance de celui-ci.

Vous pouvez lire sur notre site "Coqueluche: une maladie toujours présente" et "Coqueluche: vacciner les femmes enceintes". 

Vous trouverez plus d'informations sur la vaccination contre la coqueluche sur le site vacc.info: vaccination des nourrissons, vaccination des enfants de 5-6 ans, vaccination des adolescents de 14-16 ans et vaccination des adultes.

Photo © Kati Molin - Fotolia.com

Mis en ligne le 26/01/2015

Références
- V. Zinnen, S . Jacquinet, D. Scory , C. Schirvel. Situation de la coqueluche en 2013 en Wallonie, Belgique. Cellule de surveillance des maladies infectieuses. Direction générale de la santé. Fédération Wallonie-Bruxelles. https://www.wiv-isp.be/matra/PDFs/Coqueluche_Rapport_cas_déclarés_2013_en_Wallonie_VF.pdf
- A. Jan van Hoek, H. Campbell, N. Andrews et al. The burden of disease and health care use among Pertussis cases in school aged children and adults in England en Wales ; a patient Survey. Plos One 9(11) :e111807. Doi :10.1371/journalpone.0111807

Consultez également toutes nos actualités :